La stratégie «Nourrir l’Afrique» de la BAD a sillonné l’Afrique de l’Ouest ce 30 novembre

Le groupe de la Banque africaine de développement (Bad) a lancé, pour la région Ouest, la Stratégie «Nourrir l’Afrique : transformation de l’agriculture en Afrique 2016-2025», lors d’un atelier organisé le 24 novembre 2016 à Dakar. L’objectif de cet atelier régional était d’obtenir et de susciter la mobilisation de toutes les parties prenantes pour la mise en œuvre de cette stratégie, approuvée par le conseil d’administration de la Bad, en juin 2016, renseigne webmanagercenter.com.

L’événement, présidé par le ministre sénégalais de l’agriculture et de l’équipement rural, Pape Abdoulaye Seck, a réuni plus de 150 participants venus de l’Afrique de l’Ouest, des secteurs public et privé ainsi que des partenaires techniques et financiers, des universitaires et chercheurs, de la société civile, des associations des producteurs, des consommateurs et des jeunes agripreneurs. Dans son discours d’ouverture, M. Seck a remercié la Banque pour le choix du Sénégal pour abriter l’atelier d’engagement et a réaffirmé le total soutien du gouvernement dans la mise en œuvre de la stratégie «Nourrir l’Afrique» qui permettra que l’Afrique nourrisse durablement l’Afrique et que l’Afrique se positionne pour fournir de la nourriture au reste du monde. Il a aussi rappelé que le Sénégal s’est engagé dans un pari difficile mais réaliste et réalisable : à tout mettre en œuvre pour la transformation structurelle de son agriculture dans le but d’atteindre, dans les meilleurs délais, une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable. En effet, la stratégie «Nourrir l’Afrique» pour le Sénégal, c’est la mise en synergie des ressources et des efforts pour une exploitation efficiente et durable des potentialités et la prise en charge d’une panoplie de préalables. Il a invité les pays de la sous-région à s’engager et à s’approprier cette nouvelle stratégie pour affranchir l’Afrique de la dépendance des importations alimentaires tout en améliorant l’état nutritionnel des populations.

Lors de son allocution de bienvenue, le représentant résidant par intérim de la Banque au Sénégal a rappelé que la nouvelle Stratégie pour la transformation agricole en Afrique est l’une des 5 grandes priorités de la Bad, réitérant la volonté de l’institution financière de promouvoir la transformation structurelle de l’agriculture en Afrique pour faire de ce secteur, le moteur de la transformation économique du continent. Il a souligné que la bonne performance de l’économie africaine doit s’accompagner de la réduction des importations de nourriture et d’une augmentation de la valeur ajoutée des produits agricoles. Selon lui, la réussite de la mise en œuvre de la Stratégie «Nourrir l’Afrique» nécessite un engagement fort de toutes les parties prenantes…

Laisser un commentaire