Alpha Condé annonce la création d’un centre africain pour l’eau et les énergies renouvelables à Conakry

«Toute l’Afrique : les enjeux d’une approche continentale », est le thème d’un colloque qui a été organisé par l’Agence Française de développement (Afd) ce mercredi 12 avril à l’Institut du monde arabe.

Selon guineenews.org, le président Alpha Condé en sa qualité du président en exercice de l’Union africaine (Ua), a été sollicité par les organisateurs de ce symposium pour y porter la voix et la position de ses pairs africains. Le président de l’institution panafricaine a mis à profit cette tribune pour annoncer la création prochaine à Conakry d’un centre africain pour l’eau et les énergies renouvelables. Il faut rappeler que cette annonce intervient au lendemain de la tenue à Conakry de la deuxième session du conseil d’administration de l’initiative africaine pour les énergies renouvelables. Un sommet qui était, selon le président guinéen et coordinateur des énergies renouvelables en Afrique, consacré essentiellement à la levée de fonds nécessaires à la réalisation de certains projets. «…Cette réunion a permis le financement de près d’une vingtaine de  projets. Dans le sillage de cette initiative,  je suis en mesure d’annoncer un centre africain pour l’eau et les énergies renouvelables qui sera prochainement créé à Conakry », a dit le président de l’Union africaine qui justifie ce choix porté sur Conakry par le fait que la Guinée est le château d’eau de l’Afrique de l’Ouest, c’est-à-dire un pays où la plupart des principaux fleuves arrosant la sous-région ont pris naissance.

La Guinée est stratégiquement bien dotée, soutient Alpha Condé, pour piloter une telle initiative panafricaine qui sera tenue par des africains.  A l’en croire, celle-ci permettra d’exploiter au mieux et au profit de tous, les potentielles énergétiques du continent Par ailleurs, faut-il souligner qu’à la faveur de cette troisième journée de sa visite d’Etat en France, Alpha Condé a tout comme hier enchaîné les activités ce mercredi en rencontrant le président du Senat français, Gérard Larcher puis en participant au déjeuner-débat organisé en début d’après-midi au siège du MEDEF international.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire