« Quartier zéro déchet », « Settal 2.0 » et la Cellule de veille et de sensibilisation, trois initiatives lancées par le Sénégal pour améliorer son cadre de vie

L’émergence économique de notre pays ne peut se réaliser sans un Sénégal propre. C’est la conviction du premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, qui a lancé mardi 20 juin les initiatives « Quartier zéro déchet », « Settal 2.0 » et la Cellule de veille et de sensibilisation qui visent,

La façade atlantique de l’Afrique se dotera bientôt d’un réseau d’experts de gestion des déchets chimiques

Le projet 35 pour la mise en place de Centres d’excellence pour la réduction des risques et menaces liés aux substances chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires (Cbrn) travaille à la mise en place d’un réseau d’experts de la gestion de ces types déchets sur toute la façade atlantique de l’Afrique,

Chrispin Matongela confirme la tenue des visites régionales pour la 2ème Conférence sur les terres en juillet

En Namibie, alors que de nombreuses rumeurs font état d’une annulation prochaine de la 2ème Conférence sur les terres, initialement prévue pour le mois de novembre 2016, le porte-parole du ministre de la réforme foncière a tenu à démentir ces informations. Chrispin Matongela a déclaré à l’agenceecofin.com, le 16 juin

Le nouveau code minier sud-africain, une pilule amère pour l’agence de notation Moody’s

Ce mercredi, l’agence de notation Moody’s a averti que la nouvelle charte minière destinée à accroître les investissements de la population noire dans le secteur minier serait une bombe à retardement. L’agence de notation qui avait, la semaine dernière, abaissé la notation souveraine de la nation arc-en-ciel à un cran au-dessus

Le danger qui pèse sur le café

Le goût du café changera-t-il au fur et à mesure que la planète se réchauffe ? En tout cas, des scientifiques de Kew Gardens à Londres estiment que les consommateurs de café pourraient ressentir une dérations du goût et une augmentation des prix en raison de la faible quantité des

Le Réseau mondial des réserves de biosphère de l’UNESCO compte trois nouveaux sites de l’Afrique de l’Ouest

Quelque 23 nouveaux sites ont été ajoutés au Réseau mondial des réserves de la biosphère de l’UNESCO la semaine dernière à Paris. Parmi les nouvelles réserves, trois sont situées en Afrique de l’Ouest : la réserve du Mono au Bénin, la réserve transfrontalière du Mono sur la frontière du Bénin

La CEEAC et le PNUE s’unissent pour une économie verte en Afrique centrale

Tabu Abdallah Manirakiza, secrétaire général adjoint de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac) et Juliette Biao Koudenoukpo, directrice régionale du Programme des Nations unies pour l'environnement (Pnue) pour l’Afrique ont signé le 16 juin à Libreville, un mémorandum d’accord qui a, entre autres objets, la mobilisation des

Plus de 15 millions de personnes sont frappées par les catastrophes naturelles en Afrique en 2015, dixit l’UA

D’après Josefa Leonel Corriea Sacko, commissaire à l’économie rurale et à l’agriculture au sein de la Commission de l’Union africaine (Ua), présente à la 16ème conférence ministérielle africaine sur l’environnement (Cmae), les catastrophes naturelles ont frappé plus de 15 millions de personnes sur le continent en 2015, a-t-on appris du

Le rôle de la recherche et de l’innovation dans le développement au centre des débats lors de la 5ème édition des Doctoriales de 2iE

L’Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2iE), a organisé les 13 et 14 juin 2017, à Ouagadougou, les Doctoriales 2017. Cette 5ème édition qui a connu la participation d’éminents chercheurs et des doctorants d’au moins sept pays, a sacré le doctorant Boukary Sawadogo, prix du public et prix

Sénégal : les travaux d’évacuation des eaux pluviales ont atteint un taux de 70% d’exécution

Le préfet de Fatick, Mouhamadou Moctar Watt, a indiqué dimanche que les travaux de drainage des eaux pluviales de la commune de Fatick ont atteint un taux de réalisation de 70 %. « Concernant l’exécution du réseau d’évacuation des eaux pluviales, les travaux en cours sont à un taux d’avancement de 70 %, ce qui est qu’à même un taux très satisfaisant », a-t-il déclaré