Des chercheurs africains à l’école des nouvelles technologies de la riziculture

Les productions rizicoles nationales sont loin de couvrir les besoins nationaux en riz à cause de l’urbanisation, la croissance démographique et l’insuffisance de la pluviométrie  qui font que l’équilibre entre besoins et productions  est assez fragile. D’où la nécessité d’améliorer la productivité  des différents systèmes rizicoles, selon Dr Koffi Bimpong, au

Le Niger à l’heure de l’innovation dans la riziculture ?

Le riz cultivé hors-aménagement pourrait constituer une alternative au déficit céréalier que connaît actuellement le Sahel. C’est en tout cas la profession de foi de l'ONG/ AGDL Fahamey Iri Bonse qui a introduit ce procédé dans les zones non-riveraines du fleuve Niger. «Cette technique traduit  la possibilité de production du riz