Le Mali adopte une stratégie nationale d’adaptation au changement climatique

0

L’atelier en question a regroupé autour des cadres du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, les partenaires techniques et financiers et ceux du point focal de mise en œuvre de cette stratégie. Les travaux de la présente rencontre dont la cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre Mohamed Ag Erlaf, ont permis de passer en revue la stratégie nationale en matière de changement climatique ; la position du Mali dans les négociations internationales sur le climat ; la présentation générale du programme d’appui à la mise en œuvre de la stratégie nationale d’adaptation aux changements climatiques au Mali.

Au Mali, il est heureux de constater qu’aujourd’hui la résilience des systèmes écologiques productifs et sociaux liés aux impacts des changements climatiques s’est accrue grâce au renforcement des capacités d’adaptation et l’adoption des approches innovantes et intégrées. C’est pourquoi, l’Agence de l’Environnement et du Développement Durable(AEDD) s’est donnée comme mission d’œuvrer pour la mise en œuvre de cette stratégie. De ce fait, elle participe à la planification de l’attribution des subventions locales. Egalement, l’AEDD est partie prenante d’un comité de gestion du programme dirigé par le MEADD. Ainsi, le programme proprement dit concerne les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso et Ségou.

Pour la représentante du PNUD, cette stratégie nationale comporte huit(8) axes prioritaires. Ceux-ci sont entre autres : l’adoption et l’opérationnalisation du cadre institutionnel national de changement climatique ; l’organisation et la promotion de l’accès aux financements en matière de changement climatique ; le renforcement des capacités nationales et de la recherche sur le changement climatique ; le renforcement de l’information et de la sensibilisation sur ledit phénomène ; le renforcement du suivi du climat du Mali ; l’incitation à la prise en considération du changement climatique au niveau des politiques sectorielles et l’incitation à la prise en compte du changement climatique au niveau territorial.

Quant au Ministre Mohamed Ag Erlaf, cette stratégie permettra d’accroitre les données climatiques et d’informations fiables en vue d’améliorer l’analyse des impacts du changement climatique sur le développement socio-économique et environnemental. A cet effet, l’accompagnement du département ne ferra pas défaut, a-t-il promis. De même, le ministre en charge de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable plaidera auprès de celui de l’Economie et des Finances à la faveur de l’élaboration d’outils pertinents pour l’opérationnalisation du Fonds Climat Mali. Cela servira à la mise en œuvre des mesures d’adaptation innovantes sensibles au genre pour une résilience accrue des systèmes écologiques, économiques et sociaux dans les zones les plus vulnérables du Mali, ciblées par le projet. L’atteinte de ces objectifs dira le ministre, permettra sans nul doute de contribuer à renforcer la résilience des populations locales aux effets du changement climatique pour des productions agricoles meilleures et plus sécurisées.

Source: Tjikan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here