Plus de 100 millions de tonnes de Polluants organiques persistants et pesticides obsolètes seraient en circulation au Cameroun

0

Le Cameroun avec l’appui de l’Organisation mondiale de l’alimentation (FAO) a procédé dans la ville industrielle d’Edéa, région du Littoral, au lancement d’une campagne visant l’élimination des Polluants organiques persistants (POP) et des pesticides obsolètes dans la perspective de la gestion rationnelle des pesticides.

Selon une évaluation du ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable, plus de 100 millions de tonnes POP et pesticides obsolètes sont en circulation à travers le pays.

Cette situation expose des populations à diverses risques, d’où la nécessité d’éradiquer les produits chimiques nocifs et d’y trouver des alternatives.

Ces POP dangereux sont caractérisés par diverses propriétés, entre autres, la toxicité persistante dans l’environnement et la bioaccumulation…

D’après des experts de la FAO, la mauvaise gestion des pesticides et de leurs emballages constitue une menace pour la santé publique, car elle peut constituer une source potentielle de contaminations des eaux souterraines et de surfaces.
Source : APA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here