Le Gabon remporte le prix 2015 « tic pour le développement durable »

0

Le prix «Tic pour le développement durable» de l’Union internationale des télécommunications (Uit) a été décerné, dimanche, au président gabonais Ali Bongo Ondimba, lors d’une cérémonie organisée au siège des Nations unies à New-York à l’occasion du 150 ème anniversaire de l’Uit.

Le prix, décerné aux dirigeants ayant su engager des actions décisives pour améliorer l’accès aux technologies de l’information et de la communication, diminuer leurs coûts et étendre leur diffusion au service du développement socio-économique, a été remis au chef de l’État gabonais par le secrétaire général de l’Uit, M. Houlin Zhao. C’est du moins la révélation faite par starafrica.com ce 28 septembre 2015 et lu par vivafrik.com.

Selon notre source, le secrétaire général de l’Uit a salué les avancées majeures du Gabon en matière de développement des Tic pour les citoyens. Fin 2015, l’Internet connectera 43,4% de la population mondiale.

En juin 2015, le Colloque mondial des régulateurs a réuni à Libreville quelque 400 hauts responsables des télécommunications à l’initiative de l’Uit, sous la présidence de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep).

Les autorités gabonaises avaient ainsi réaffirmé à cette occasion leur ambition de garantir des Tic accessibles, disponibles et abordables pour une meilleure contribution au Produit intérieur brute (Pib).

A la tribune de la conférence internationale Transform Africa, organisée à Kigali en 2013, le président Ali Bongo Ondimba avait qualifié de «premier pas vers l’indépendance numérique» la connexion du Gabon à la dorsale optique à haut débit d’Afrique centrale développée avec le concours de la Banque mondiale pour un coût de 110 millions de dollars.

A en croire notre source, dès 2011 déjà, dans un message au sommet global des télécommunications Uit Telecom World, le Chef de l’Etat avait souligné « le droit inaliénable de tous les gabonais au megabyte».

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here