COP 21 : « Les pollueurs doivent être les payeurs » dixit Cheikh Ndiaye

1

Vivafrik.com – C’est la ferme conviction du président du Comité d’initiative de la Coopérative Action Climat-Sénégal (Coopac), Cheikh Ndiaye. Selon lui, l’Afrique doit axer son plaidoyer sur « l’utilisation des ressources collectées dans une économie mondiale verte »

‘’Les pays africains doivent dénoncer cette boulimie énergivore de l’Occident (…) et faire appliquer à cette Conférence le fameux slogan + Les pollueurs doivent être les payeurs+’’, a t-il dit dans un entretien avec l’APS.

‘’On nous annonce en même temps des enveloppes budgétaires faramineuses mobilisées à l’issue de cette conférence. Malheureusement, les pays Africains, comme d’habitude, n’en récolteront que des miettes qui ne serviront à rien’’, s’est-il désolé.

‘’Et dans ce drame qui se joue, même si on lui reconnaît une moindre responsabilité, l’Afrique subira invariablement les affres de ce réchauffement aux conséquences terribles qui viendront aliéner ses maigres ressources disponibles et contrarier ses efforts pour sortir du sous-développement’’, a-t-il poursuivi.

Et d’ajouter au sujet du Sénégal : ‘’Il nous faut résolument nous tourner vers les énergies propres et renouvelables. Notre pays n’a plus le choix, car c’est l’avenir de l’humanité qui nous l’impose.’’

Cheikh Ndiaye a toutefois exprimé des craintes face à une probable politisation de cette conférence par le gouvernement français en prélude aux prochaines échéances électorales.

‘’Malheureusement, cet aspect politicien va nous obnubiler l’esprit et nous faire relativiser l’importance décisive de cette rencontre qui est la question du climat’’ a-t-il précisé.

Il a insisté ‘’sur l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi évaluation de manière inclusive d’un plan stratégique vert sur vingt ans pour le Sénégal ‘’.

‘’A cet effet, le Sénégal et tous les autres pays africains devront demander en contrepartie le financement intégral des plans d’action verts triennaux adossés à ce plan stratégique vert par les fonds de ces enveloppes budgétaires déjà annoncées’’.

‘’Cette conférence est une grande opportunité pour l’Afrique de s’affirmer et de prendre une part importante dans la prise en main du destin de l’humanité’’, a en outre soutenu M. Ndiaye. Il se dit ‘’optimiste’’ par rapport au ‘’soutien magistral et inattendu de Barack Obama à la conférence qui apparaît de plus en plus comme un gage de sa réussite’’.

Par Saër SY avec APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here