Algérie : Les énergies propres au menu de la première conférence internationale sur les technologies propres du froid

0

Vivafrik.com – Bou-Ismaïl, située sur le littoral à 45 Km à l’Ouest d’Alger et à 25 km à l’Est du chef-lieu de wilaya Tipasa a vu la tenue de la première conférence internationale sur les technologies propres du froid. Lors de cette rencontre, le rôle des énergies propres dans la réduction de la facture énergétique a beaucoup été soutenu.

Cette rencontre a réuni, outre, des universités et centres de recherches algériens, des experts français, espagnols et suisses, se propose d’examiner les nouveaux systèmes et technologies du froid (réfrigération, climatisation et ventilation).

Et selon le président de cette conférence, le chercheur Mohamed Abbas, les participants aborderont, également, les « nouvelles technologies de froid utilisées dans les constructions » et le « rôle des énergies propres dans la réduction de la facture énergétique, notamment la consommation d’électricité, en perpétuelle hausse, en saison estivale, dans les régions chaudes ».

Il a lancé un appel aux industriels et hommes d’affaires, en vue de la valorisation des recherches, pour passer à l’étape d’industrialisation, signalant que l’UDES a développé de nombreux modèles d’équipements pour l’exploitation des énergies renouvelables.

Le chercheur a souligné, entre autres, la possibilité d’exploiter les énergies propres dans le règlement du problème de transport de la production « abondante » de fruits et légumes du sud au nord du pays, « sans enregistrer de pertes ».

« Il existe des solutions, qu’il faut juste valoriser par une chaine de froid, transport et conservation, non consommatrice d’énergie électrique, et préservant l’environnement », a-t-il assuré.

Toutefois, il a souligné que les derniers chiffres rendus publics par le ministère de l’Energie relèvent une hausse de 14%, dans la consommation d’électricité comparativement aux années écoulées.

Par Saër SY avec Aps (Algérie presse service)

Laisser un commentaire