Sénégal : Certains acteurs de la filière riz menacés d’être écartés

0

C’est ceux qui ne respectent pas les règles et engagements pris dans le cadre du dispositif de commercialisation mis en place. ‘’Pour réussir, on doit jouer franc jeu, et nous devons mettre en place une liste rouge permettant d’écarter de la filière les acteurs qui ne respecteraient pas les règles du dispositif’’, a fustigé Alioune Sarr, ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME aux participants.

C’était, hier jeudi, à l’occasion du Comité régional de développement (CRD) consacré à la commercialisation du riz qui s’est tenu à Saint-Louis dans le Nord du Sénégal concentre l’essentiel de la production du riz local à travers notamment la vallée du fleuve Sénégal, informe Aps repris par Vivafrik.

‘’Le riz local est devenu compétitif au point d’avoir pénétré toutes les localités du Sénégal. Aujourd’hui, les importateurs sont à la recherche de 60 000 tonnes à acheter aux producteurs locaux. Ce qui témoigne de l’efficacité du dispositif. Il faut le dire quand un  mécanisme permet d’avoir ces résultats’’, a-t-il indiqué.

‘’Il y a certes des contraintes, mais il faut reconnaître l’immense succès de la précédente campagne à la faveur du dispositif de commercialisation du riz local et la mise en place du fonds de commercialisation de 5 milliards de francs. On ne parle désormais plus de riz invendu’’, a réagi Alioune Sarr.

Durant cette rencontre avec tous les acteurs de la filière riz, il y a débouché un certain nombre de recommandations portant entre autres l’indexation des autorisations d’importation de riz à l’achat du quota de la production nationale, la participation des riziers à leurs rapports avec les producteurs.

Par Saër SY

 

Laisser un commentaire