Changement climatique, gestion forestière, et gestion des ordures,… à l’ordre du jour au Sénégal

0

Le chef de l’Etat, Macky Sall, à Paris.

Plus de 100 chefs d’État et de gouvernement  vont prendre part à l’ouverture de la COP21 qui se tient sur le site de Paris, le Bourget. Le président sénégalais, Macky Sall, ‘’insistera, entre autres, sur la nécessité de la mobilisation des ressources et de la transition énergétique, notamment au titre du programme Fonds vert’’, Cette participation fait de cette rencontre sur le climat l’une des plus importantes conférences diplomatiques jamais organisées en dehors des assemblées générales des Nations unies à New York. Nous renseigne Actuvert.

Cop 21 : participation du Sénégal, Abdoulaye Baldé rassure

Le ministre de l’environnement et du développement durable, affirme que le Sénégal et l’Afrique pèseront lourd parce que le groupe des pays les moins avancés (Pma) est un groupe dynamique dirigé par des sénégalais et des maliens qui ont une grande capacité de négociation. « Il est reconnu que nos experts sénégalais et africains ont une grande capacité de négociation. Les africains vont peser davantage sur les négociations parce qu’ils sont en train de susciter la révision de l’objectif fixé à 2 degrés Celsius à un objectif de 1,5 degrés Celsius », a-t-il dit  selon Vivafrik.

Gestion des déchets à Dakar, un problème toujours sans issue

Environ 630 «bombes écologiques ou dépôts sauvages d’ordures’’ sont identifiés dans la capitale sénégalaise», a révélé le coordinateur de l’Unité de coordination de la gestion des déchets solides (UCG), Ibrahima Diagne dans le cadre d’une réunion spéciale du Comité régional de développement (CRD) sur le Programme de gestion des déchets solides urbains de la région de Dakar. Selon le coordinateur de l’UCG, face à l’insalubrité notée à Dakar, il faut agir dans ‘’ une démarche planifiée’’ rapporte igfm.

La décharge de Mbeubeuss ne sera pas fermée de sitôt !

 La fermeture de cette décharge nécessite « une mesure administrative »  a estimé le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdoulaye Baldé, devant les députés de l’Assemblée nationale lors du vote du projet de budget de son département. « Nous sommes tous conscients qu’à terme Mbeubeuss va fermer mais en attendant nous travaillons pour qu’il ait un Centre d’enfouissement technique opérationnel car les déchets il faut les traiter dans des conditions de sécurité.

 Selon M. Baldé, l’exploitation de ce CET n’a pas encore démarré faute ’’d’accessibilité’’ sociale. « Le feu a été mis dans ce centre puisque la population environnante n’avait pas accepté ce projet mais nous travaillons à avoir une solution consensuelle avec les populations » explique Actuvert.

5 tonnes de mil et 2 tonnes d’arachide réduites en cendres.

Un champ situé sur la route de Foundiougne a pris feu détruisant ainsi cinq tonnes de mil et deux tonnes d’arachides. C’est la nourriture de toute une année qui vient de partir en fumée », s’est désolé  l’épouse du propriétaire. Toutefois, les sapeurs-pompiers invitent les gens à être prudents surtout en cette période où l’herbe devient sèche révèle Actuvert.

Le Président de la République appelle à la prévention des feux de brousse.

 A en croire Macky Sall l’herbe est abondant cette année du fait de la bonne pluviométrie enregistrée sur toute l’étendue du territoire national. C’est pourquoi, il recommande vivement aux éleveurs de constituer des réserves fourragères, mais aussi à mener des actions pour protéger le tapis herbacé contre les feux de brousse. Le Chef de l’Etat estime que l’accent doit être mis dans les activités de sensibilisation notamment en direction du monde rural pour éviter que les pâturages soient réduits en cendres nous informe Vivafrik.

Laisser un commentaire