Pollution atmosphérique: La Chine en alerte rouge

0

Les Pékinois n’ont eu que trois jours de répit. « Bye bye blue » – au revoir le ciel bleu -, titre ce lundi 7 décembre le quotidien China Daily. Comme la semaine dernière, la qualité de l’air est très mauvaise dans la capitale chinoise. 

Les autorités ont lancé ce lundi matin l’alerte rouge, une première, qui implique la prise, à partir de demain matin, de mesures exceptionnelles pour les habitants de la capitale, rapporte Rfi.

Il faut que l’index de l’air dépasse les 200 microgrammes de particules fines pendant plus de 72 heures d’affilées pour que les autorités lancent l’alerte rouge et conseillent la fermeture des écoles et garderies d’enfants. Parmi les mesures prises en cas d’alerte rouge figure également l’arrêt des chantiers extérieurs et l’interdiction des pétards et feux d’artifice. Une circulation alternée des véhicules sera également mise en place.

Ce lundi 7 décembre déjà, le terrain de jeux est désert. Aucun enfant ne tape dans le ballon ou joue à cache-cache avec ses petits copains, rapporte notre correspondante à Pékin,Heike Schmidt. Pollution oblige, les 180 bambins du jardin d’enfant « Moma Kids » sont confinés à l’intérieur, sous bonne garde de la puéricultrice Lili et de ses collègues : « Nous avons un système de ventilation et des purificateurs d’air. Lorsque l’index de la qualité de l’air dépasse les 150 microgrammes de particules fines, nous interdisons aux enfants d’aller dehors.»

« Moma Kids » se vante d’être le premier jardin d’enfant écologique de Pékin. Dimanche, les autorités locales avaient déjà enjoint les établissements scolaires à suspendre leur activités en extérieur. Mais dans ce jardin d’enfants, on n’a pas attendu pas l’alerte émise par les autorités pour stopper toute activité dehors. « Les enfants peuvent faire un peu de sport dedans ou jouer au théâtre… ils ont l’habitude, explique la puéricultrice. Si les parents voyaient leurs enfants jouer dehors, ils ne seraient pas contents. L’air est malsain, et les enfants tombent souvent malades. Même s’ils portent des masques dehors, ça n’aide pas beaucoup. »

Par Saër SY

Laisser un commentaire