Le Mali livre des tracteurs aux agriculteurs

0

La République du Mali ne fléchit pas dans sa volonté de motoriser son agriculture. C’est cette optique que le ministre de l’agriculture, Kassoum Denon a visité vendredi dernier, l’usine de montage de Mali Tracteurs SA afin de s’assurer du bon rythme d’enlèvement des engins mis à disposition dans le cadre d’une vaste opération d’équipements des paysans. Il était accompagné pour la circonstance des membres de son cabinet, des représentants de la commission de gestion et de suivi des équipements agricoles, phase pilote de motorisation. La délégation ministérielle a été accueillie à la direction générale de Mali Tracteurs SA dirigée par le directeur général adjoint, Sékou Diallo, entouré de ses collaborateurs, des bénéficiaires du jour qui étaient venus enlever leurs machines.

Si l’on se fie à malijet.com qui s’est intéressé au sujet, cette visite s’inscrit selon le ministre dans le cadre de la supervision de l’enlèvement des tracteurs par les bénéficiaires. Comme l’hivernage approche à grand pas, il était important et opportun pour le département de venir s’enquérir du rythme de livraison des machines aux bénéficiaires. Chaque bénéficiaire doit disposer de sa machine pour faire face aux travaux champêtres dans les meilleurs délais, a souligné le ministre Denon. D’autant que le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita a promis de relever le taux d’équipements des paysans de 40 à 60% d’ici à 2018. Le présent programme pilote d’équipements agricoles participe de cet effort. D’autres équipements comme les motoculteurs, les moissonneuses-batteuses, les équipements d’élevage, complèteront l’arsenal dans les prochaines opérations.

Parmi les lauréats, on retient principalement Mme Konaré Fatoumata Diarra, paysanne venue de Komola 2 en zone Office du Niger de M’Bewani avec un champ de 90 hectares, Mme Haïdara Oumou Sow venue de Dioro et disposant d’un champ de 50 hectares dans le village de Noidaga en zone Office riz Ségou et Yaya Coulibaly, un paysan venu de Samogossoni (Sikasso). Ils font partie des bénéficiaires de l’opération pilote d’équipements des 1000 tracteurs lancée l’année dernière par le gouvernement et étaient parmi la vingtaine de ceux qui étaient programmés ce jour pour enlever leurs tracteurs de différentes puissances notamment les 80 et 90 CV. Les bénéficiaires étaient tous évidemment heureux de disposer de leurs machines. Il convient de préciser que les tracteurs sont livrés avec une charrue, une herse et une remorque. Le bénéficiaire doit envoyer un conducteur que la société Mali Tracteurs SA forme sur les rudiments de la conduite et de l’entretien de la machine. Boubacar Sow, technicien et mécanicien et un autre collègue étaient occupés à donner quelques cours de révision aux conducteurs choisis par les bénéficiaires qui étaient venus enlever leurs tracteurs.

Sow s’employait à expliquer aux conducteurs regroupés autour d’un tracteur de 80 CV, les précautions à observer avant la mise en route de la machine, les vérifications indispensables (niveau d’huile, la mise au point mort des différents leviers qui manipulent le tracteur), les périodes de vidange, les tests à effectuer etc…
Mme Haïdara Oumou Sow a confirmé qu’elle a longtemps cherché un tractoriste qui dispose déjà d’une solide expérience sur les engins agricoles. « Je ne pouvais pas prendre le risque de donner mon tracteur à un novice qui me causerait  beaucoup de soucis mécaniques pour un investissement aussi important que j’ai consenti. Je dois rentabiliser l’engin  sous la houlette d’un conducteur expérimenté. C’est pourquoi, j’ai cherché et trouvé ce jeune », a-t-elle dit.

Il faut rappeler sur le millier de tracteurs destinés à l’opération d’équipements des paysans, la société Mali Tracteurs a bénéficié de 200 unités de 80 et 90 CV qu’il livre aux bénéficiaires. Les vendredis sont les jours d’enlèvement convenus de commun accord entre la société, les bénéficiaires et la commission de gestion et de suivi des équipements agricoles. Alhousséini Dicko, coordinateur de cette commission a précisé que depuis le début de l’opération, environ 594 tracteurs toutes puissances confondues (50, 60, 80 et 90 CV) ont été livrés aux bénéficiaires. La société Toguna Industries SA livre les tracteurs de 50 et 60 CV (soit 800 unités). A l’en croire, les tracteurs de 80 CV sont livrés à 16,431 millions Fcfa l’unité sur lesquels l’Etat paie 8,215 millions Fcfa (soit 50%) et le bénéficiaire ajoute un apport personnel de 3,286 millions Fcfa (soit 20%) qu’il dépose à la banque. Cette dernière prend en charge les 30% restants majorés d’un taux d’intérêt. Les tracteurs de 90 CV sont quant à eux, livrés pour un montant de 18,630 millions Fcfa l’unité sur lesquels l’Etat paie 9,315 millions Fcfa et le bénéficiaire 3,726 millions Fcfa. La banque prendra les 30%, soit 5,589 millions Fcfa. Tous les bénéficiaires des tracteurs doivent s’engager à rembourser les équipements sur une durée de 4 ans.

Le ministre de l’agriculture, M. Denon a précisé que son département a finalisé depuis le mois de mars dernier les dossiers des 1000 bénéficiaires qu’il a expédiés aux banques pour la prise en charge des financements. Le département devait rencontrer vendredi dans l’après-midi, les banques conventionnées afin de discuter avec elles des modalités d’acquisition des tracteurs. Ces échanges devaient permettre d’accélérer si possible le rythme d’enlèvement des tracteurs par les bénéficiaires.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire