Comment le monde prévoit-il nourrir 9 milliards de personnes d’ici à 2050

0

Comment nourrir 9 milliards de personnes dans le monde d’ici à 2050 ? Tel est le défi américain à travers son agence auprès des Nations unies, basée à Rome.

africanews.com renseigne que le site share.america.gov avait indiqué qu’environ un milliard de personnes vont chaque soir au lit dans la faim. Une situation terrible pour les organismes humains, car la faim peut être mortelle. En effet, la malnutrition a des conséquences drastiques sur la santé de l’homme. « La faim coûte aux pays concernés 450 millions de dollars par an comme perte en produits intérieur brut », avait écrit le site. Pour le secrétaire d’Etat américain John Kerry, s’assurer que les gens aient de quoi manger « doit être tout en haut de l’ordre du jour ». « On ne pourra pas faire assez sans avoir résolu ce problème », poursuit-il.

Aujourd’hui, les estimations générales de la population mondiale en 2050 s’accordent sur 9 milliards d’habitants. Un défi énorme selon les experts, qui soutiennent que « la production alimentaire devra être doublée afin de faire face à la demande. » En outre, dans un contexte mondial où les effets du réchauffement climatique sont une réalité, l’on pourrait se poser des questions sur la réalisation d’un tel « projet ». Rien que cette année, le phénomène El Niño a affecté plusieurs pays du monde, notamment ceux d’Afrique australe tels que le Botswana, l’Afrique du Sud et le Zimbabwe, qui s’est déclaré en « état de catastrophe naturelle ». Sur la carte FAO sur la liste de la Faim dans le monde en 2015, la Centrafrique, la Zambie, et la Namibie caracolent en tête des pays où « la main est très élevée ». Selon l’organisation, « les crises prolongées, dues à des conflits ou à des catastrophes naturelles, freinent la marche vers l‘élimination de la faim ». La prochaine « journée mondiale de l’alimentation » est prévue pour le 16 octobre de cette année. A cette occasion, acteurs du secteur agricole et experts, espèrent s’accorder sur les mesures à adopter pour relever le défi face à la crise alimentaire mondiale. Entre autres, certaines sources indiquent l’introduction de la technologie dans le futur système agricole pour accroître la production mondiale.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here