Des millions d’africains menacés par la sécheresse

0

Depuis maintenant plus d’un an, plusieurs régions d’Afrique sont touchées par une vague de sécheresse sans précédent, une catastrophe écologique qui pourrait rapidement dégénérer et menacer la survie des cheptels ce qui aurait pour  conséquence de créer une situation de crise humanitaire grave.

L’année 2015 et le début de l’année en cours ont été marqués selon sahel-intelligence.com par une baisse sévère de la pluviométrie en Afrique. De nombreuses régions du continent ont été touchées par cette catastrophe climatique. C’est notamment le cas des régions australes du continent, mais aussi l’Afrique du Nord, le Sahel ou encore l’Afrique de l’Est. En somme, c’est plus de la moitié du continent qui fait face à une vague de sécheresse sans antécédent depuis plus d’une décennie. Si l’on se fie à notre source, les conséquences sur les populations vivant dans ces régions sont importantes, aussi bien que sur le cheptel qui trouve de plus en plus de mal à se nourrir du fait de l’aridité des sols. Malgré l’action de certaines ONG et les autorités des pays africains, le risque de voir éclater une crise humanitaire dans les régions les plus fragiles est une option envisageable. D’après les dernières prévisions de l’ONU, le nombre de personnes qui pourraient se retrouver dans une situation de manque de nourriture atteint les 14 millions en Afrique Australe. Dans la corne de l’Afrique, rien qu’en Éthiopie, ce sont plus de 10 millions de personnes qui bénéficient désormais d’une assistance alimentaire. Les Nations Unies ont d’ailleurs récemment lancé un avis d’alerte sur les régions de l’Est du pays. Ces dernières ont été classées en situation d’urgence alimentaire, soit le dernier niveau avant la famine.

Pour les spécialistes, cette sécheresse aux conséquences ravageuses provient du dérèglement climatique causé par El Nino. Ce phénomène climatique qui se traduit en Amérique du Sud et au Pacifique par des tempêtes de pluies et des tornades, provoque à l’autre bout de la planète des sécheresses meurtrières.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire