Un atelier du FSC pour la gestion des hautes valeurs de conservation des forêts du Bassin du Congo

0

La coordination sous-régionale FSC (Forest stewardship council), basée à Brazzaville, a organisé le week-end dernier, un atelier international qui avait pour but d’établir un groupe de travail régional dont la mission sera de produire les lignes directrices FSC pour l’identification, la gestion et le suivi des hautes valeurs de conservation pour les forêts du Bassin du Congo.

« Symboliquement, le premier atelier de ce groupe de travail régional a été organisé en République du Congo, leader mondial des superficies de forêts naturelles tropicales certifiées selon le standard du FSC. Cette réunion est également cruciale pour les sociétés forestières certifiées parce qu’il s’agit d’une nouvelle contrainte qui va leur être faite, celle de mettre davantage en protection certains écosystèmes forestiers », a déclaré à adiac-congo.com le directeur de programme FSC pour le Bassin du Congo, Mathieu Auger-Schwartzenberg. Relevant que « l’un des points chauds de la discussion a été la question du développement des indicateurs de gestions des Paysages forestiers intacts (Pfi), nouvelle exigence du FSC pour protéger davantage les écosystèmes forestiers peu ou non perturbés par l’activité humaine depuis l’ère industrielle ». Jusqu’alors, il n’existe pas de guides pratiques et adaptés aux forêts du Bassin du Congo, permettant aux praticiens forestiers (Etat et sociétés) d’avoir une mise en œuvre homogène dans la gestion des Hautes valeurs de conservation.

Ce premier atelier ayant connu la participation des scientifiques d’envergure internationale : University of Maryland, World Ressources Institut, WCS, WWF-International, Université de Gembloux, les représentants de la Commission des forêts d’Afrique centrale ainsi que les sociétés forestières, avaient à la fin des travaux, établi un groupe de travail régional de douze personnes qui développeront un premier guide régional avec l’appui d’un comité scientifique d’envergure internationale.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire