Dakar abrite un atelier d’échange et de partage sur des résultats d’ACCIC

0

Un atelier d’échange et de partage des résultats du projet «d’appui à l’adaptation aux changements climatiques en Afrique de l’Ouest par l’amélioration de l’information climatique (Accic)» s’est ouvert ce jeudi à Dakar.

Financé par le gouvernement du royaume du Danemark, le projet Accic est mis en œuvre, selon sen360.fr, par le CILS à travers le centre régional Agrhymet en vue de renforcer les capacités des institutions nationales et sous régionales pour produire de l’information pertinente pour les utilisateurs en matière de changement climatique a indiqué M. Ousmane Ndiaye, représentant le directeur général de l’Anacim. La région ouest-africaine est confrontée aux effets de la variabilité et du changement climatique, avec des conséquences néfastes sur les conditions de vie des populations. Des phénomènes comme les inondations, les sécheresses, les attaques des ennemis de culture, l’érosion côtière et la désertification accentuent la vulnérabilité des populations avec en particulier, des crises alimentaires répétitives et la dégradation continue de l’environnement. C’est pourquoi, le changement climatique doit être traité comme une priorité du développement.

Cependant, la production et la diffusion des données pour permettre une meilleure prise en charge de ce problème dans la planification du développement demeurent insuffisantes. Cela s’explique principalement par une faible qualité des données disponibles et une faible communication de l’information climatique aux usagers pour faire face à la question. C’est dans ce contexte qu’Agrhymet, en partenariat avec l’Institut danois de météorologie (Dmi) et la section géographie du Département de géosciences et de gestion des ressources naturelles de l’Université de Copenhague (Dgn), a sollicité l’appui du gouvernement danois pour un soutien aux stratégies d’adaptation au climat en Afrique de l’Ouest par la mise à disposition d’informations hydrologiques et climatiques de qualité aux décideurs et aux usagers. Durant les trois années de mise en œuvre d’Accic, diverses activités de formation et d’appui aux services météorologiques et hydrologiques ont été conduites et auxquelles les différents acteurs nationaux et partenaires scientifiques ont contribué fortement. La mise en œuvre d’Accic arrive à terme le 30 juin 2016. Aussi, pour marquer cette dernière étape de cette phase du projet, le centre régional Agrhymet a organisé le présent atelier, en vue de partager, avec les acteurs des institutions impliquées, les résultats obtenus ainsi que les leçons apprises au cours de la mise en œuvre de cet important projet.

Cet atelier est organisé par le centre régional Agrhymet en collaboration avec l’ANACIM et ses partenaires scientifiques du projet en l’occurrence l’institut danois de météorologie (Dmi) et le Département de géosciences et de gestion des ressources naturelles de l’Université de Copenhague (Dgn). Il a enregistré la participation des services météorologiques et les agences en charge du changement climatique et du développement durable des pays pilotes du projet que sont le Burkina-Faso, le Mali et le Niger.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here