Vers la création d’un centre d’excellence pour l’adaptation variétale aux conditions climatiques au Sénégal

0

Un centre d’excellence pour l’adaptation variétale aux conditions climatiques verra bientôt le jour à Thiès, avec la transformation du centre régional pour l’amélioration et l’adaptation à la sécheresse (Ceraas).

Si l’on se fie au quotidien lesoleil.sn, le protocole de partenariat a été signé, à l’Ensa, entre le Centre Ouest africain pour la recherche et le développement agricole (Coraf), l’Institut sénégalais de recherche agricole (Isra), le centre international de recherche agronomique pour le développement (Cirad) et l’Université de Thiès. Un document paraphé avec des référentiels qui vont conduire à la mise en œuvre de cette nouvelle stratégie partenariale pour l’adaptation variétale aux changements climatiques. Le directeur général de l’Isra, le Dr Alioune Fall, a souligné l’importance de cette démarche qui s’appuie sur la nouvelle structuration de la recherche en Afrique de l’Ouest et du centre portée par le Coraf et sur le partenariat avec les programmes de sélection de Snra de la région, développé par le Cirad, depuis plusieurs décennies. L’initiative portée par le Coraf est, en grande partie, supportée par le Programme de productivité agricole en Afrique de l’ouest (PpaaO/Waapp). « Depuis 2008, le Ceraas qui, au Sénégal, constitue le centre national de spécialisation pour les céréales sèches (mil, sorgho, fonio) et cultures associées (Niébé, arachide, etc.), a vu se renforcer la dimension régionale de ses activités marquées par une seconde phase du Waapp à partir de 2012 qui devrait aboutir à la création d’un centre régional d’excellence pour ainsi répondre aux standard internationaux en termes d’infrastructures de recherche et de gouvernance », a déclaré Dr Alioune Fall, directeur général de l’Isra.

Lutte contre l’insécurité alimentaire

Le centre de Thiès orienté vers l’excellence, va s’inscrire dans la dynamique d’un centre national de spécialisation de référence en matière de recherche et d’adaptation variétale aux conditions climatiques non seulement pour le Sénégal mais aussi pour la sous-région à travers l’implication de tous les partenaires qui travaillent dans la recherche et l’amélioration de la productivité en Afrique de l’Ouest. Pour l’heure, les signataires de ce protocole ont pris l’engagement de rendre vivant cette unité d’actions dans la croisade contre l’insécurité alimentaire à travers des cadres de création de variétés qui permettent de poursuivre la diversification et la productivité dans toutes les spéculations.

Le Dr Michel Eddi, PDG du Cirad, Abdou Renkouano, le secrétaire exécutif du Coraf et le recteur Moctar Mour Seck de l’Université de Thiès, ont manifesté le même engagement à consolider cette aventure dont l’aboutissement devrait s’inscrire dans une dynamique d’excellence qui cadre bien avec les politiques agricoles. Le directeur général de l’Isra, Dr Alioune Fall, a cité le Sénégal qui a mis l’agriculture au cœur de sa politique de développement.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here