Les militaires algériens accusés d’avoir incendiés la forêt d’Akfadu

0

Un incendie a été déclenché ce 28 Juillet dans la forêt d’Akfadu, à Asif Lhemmam. D’après des citoyens du village Ighzer Awana (Yakuren), c’est la première fois qu’un incendie a eu lieu à cet endroit où une trentaine de militaires algériens ont été vus quelques temps avant la constatation de l’incendie, note siwel.info.

Ce feu de forêt, qui a surpris et grandement inquiété les habitants locaux et menacé le village d’Ighzer Awana, a été déclenché à 3km seulement de l’emplacement d’une caserne de l’armée algérienne. Un jeune de ce village a même témoigné avoir vu les militaires mettre le feu. L’incendie, qui a également menacé une dizaine de poulaillers, a provoqué la mobilisation des citoyens qui ont su arrêter la propagation du feu en direction du village Ighzer Awana. Des gardes forestiers et quelques pompiers ont apporté leur soutien. Les pistes de voiture qui traversent cet endroit de la forêt ont servi de rempart au feu qui menaçait toute la forêt d’Akfadu et ses 400 ha de lisière forestière. Sur ce point notre source précise que la forêt d’Akfadu est « protégée naturellement » du feu, par la nature de ses arbres notamment. Il a assuré que l’armée algérienne, et dans le passé l’armée française, a essayé à plusieurs reprises d’y mette le feu, en vain.

 A rappeler que la forêt d’Akfadu, un des plus grands massifs forestiers d’Afrique du nord, souffre également du déboisement. Une pratique illicite, encouragée par le chômage, et sur laquelle les autorités algériennes ferment les yeux.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here