La Gambie libère les trois agents des Eaux et Forêts sénégalais arrêtés

0

Les trois éléments des Eaux et Forêts du Sénégal, qui avaient été  mis aux arrêts, lundi,  par les limiers du président gambien  Yaya Jammeh, ont finalement recouvré la liberté, a-t-on appris de bonne source, mardi matin et rendu publique par lagazette.sn, à la suite de l’intervention d’une forte délégation sénégalaise conduite par le gouverneur de région de Sédhiou.

Le lieutenant Diémé et les deux caporaux, qui servent dans le département de Bounkiling, dans la région de Sédhiou, avaient  été arrêtés par les populations de Saré Mamoudou, à la frontière sénégalo-gambienne, et placés en garde-à-vue pendant quelques heures. Ils  auraient  été surpris par les populations alors qu’ils venaient s’enquérir de la situation désastreuse qui prévaut dans cette localité où le braconnage a atteint son niveau le plus élevé. Ils avaient ensuite été conduits à Maissa Konco. Les autorités gambiennes soutenaient  que ces agents avaient  violé leur  territoire.

Mais il semble que les explications fournies par le gouverneur, accompagné du préfet et du chef de la brigade, qui s’était rendu sur place, et a sans doute plaidé l’erreur humaine du fait des difficultés de matérialisation de la frontière,  ont sans doute convaincu son homologue gambien et sa hiérarchie. On rappelle qu’il y a quelques mois, des agents du ministère de l’environnement du Sénégal  avaient été arrêtés et détenus en Gambie. Des discussions avaient été entamées avant que le président gambien, Yaya Jammeh, n’ordonne leur libération quelques  jours plus tard.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire