La COP22 sera celle « de grandes attentes », selon le négociateur en chef danois

0

Le Danemark, un des pionniers au monde de la transition énergétique, place de « grandes attentes » sur la 22ème conférence des parties sur les changements climatiques (COP22) qui aura lieu en novembre à Marrakech, en vue de la concrétisation des engagements de la communauté internationale pour contenir le réchauffement climatique, notamment après la ratification de l’Accord de Paris par les Etats Unis et la Chine.

« La COP 22 suscite de grandes attentes. C’est une importante conférence de suivi de l’Accord de Paris, dont l’entrée en vigueur représentera l’enjeu clé à Marrakech », a déclaré à la MAP puis repris par mapexpress.ma le négociateur en chef du Danemark à la conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, Caspar Olausson. Après la ratification tout récemment de l’accord universel sur le climat par Washington et Pékin, « il y a une chance d’assister à son entrée en vigueur à Marrakech », a-t-il indiqué. Une telle avancée constituera un « signal fort » de la part de l’ensemble des parties à la Convention-cadre de l’ONU sur les changements climatiques (Ccnucc) que l’accord de Paris est pris très au sérieux et que les dirigeants du monde entier ne ménagent aucun effort sur la voie de la transition énergétique. « L’accord de Paris est un important traité mais nous devons œuvrer davantage, en tant que communauté internationale, pour prévenir les effets dangereux du dérèglement climatique », a insisté le responsable nordique, relevant, dans ce sens, l’impératif d’avancer dans les négociations au sujet du mécanisme d’ambition à long terme et du plan mondial d’action pour le climat.

Revenant sur le processus de préparation du rendez-vous de Marrakech, M. Olausson a qualifié de productives les consultations informelles, tenues tout récemment à Rabat, en présence de chefs de délégations d’un grand nombre de pays.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire