La RSE dans les industries minières au cœur d’un atelier régional au Cameroun

0

Un atelier régional de concertation pour un dialogue sur la Responsabilité sociétale des entreprises (Rse) dans les industries minières s’est ouvert ce 26 octobre à Yaoundé. Organisé par l’Institut de la francophonie pour le développement durable (Ifdd), l’atelier a été ouvert par le ministre camerounais des mines, de l’industrie et du développement technologique, Ernest Gbwaboubou, en présence de son  collègue de l’emploi et de la formation professionnelle Zacharie Perevet, et du directeur de l’Ifdd, Jean-Pierre Ndoutoum. Prennent part à l’atelier qui s’achève le 28 octobre, des participants venus des pays de la sous-région et issus de l’administration publique, du privé, de la société civile et des milieux universitaires, explique mediaterre.org.

Dans son propos introductif, Jean-Pierre Ndoutoum a rappelé d’emblée que l’implication de la Francophonie dans la problématique de la Rse découle de la stratégie économique ainsi que de la charte de l’Organisation qui placent la personne humaine au cœur des processus de développement. Ensuite, pour le directeur de l’Ifdd, les échanges de Yaoundé sont motivés par les enjeux majeurs du secteur minier pour l’Afrique centrale. Parmi ces enjeux, il a relevé l’existence de contrats miniers non issus des négociations équitables, le problème de cohérence entre les différents codes (miniers, forestiers, environnementaux, etc.) et leur non-conformité aux principes de la Rse. La nécessité d’un dialogue inclusif entre les différents acteurs (état, privé, société civile) se pose donc pour relever ces défis. Rappelant l’histoire et le rôle de l’Ifdd, Ndoutoum a souligné les missions de l’Institut, à savoir notamment, l’accompagnement des acteurs par le renforcement des capacités, ainsi que l’information et la communication pour le développement durable.

Ouvrant l’atelier, le ministre camerounais des mines a rappelé que cet atelier s’inscrit dans le cadre de la volonté des Etats membres de la Francophonie de mettre en œuvre leur décision de promouvoir la Rse. Il  a souhaité que l’atelier apporte des réponses sur les conditions d’un développement minier durable en Afrique. Il s’agira d’aboutir à des recommandations basées sur les échanges d’expériences sur les mécanismes de dialogue pour faire du secteur minier un instrument de développement.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here