Mia Moké vise la sensibilisation des enfants aux pratiques orthodoxes de l’écologie

0

 

Pour sensibiliser à la protection de l’environnement, l’agence de communication Advise a lancé « Mia Moké », un projet visant à sensibiliser les enfants à ce sujet, à travers la voix d’une jeune héroïne africaine, à laquelle ils peuvent s’identifier. Leur projet est décliné selon au-senegal.com, sur différents supports : application pour tablettes ou encore bande-dessinée.

« Mia Moké » – « moké » signifie « petit » en lingala – a été lancé fin septembre par l’agence de communication Advise, basée à Dakar. Quatre personnes y travaillent, dont Karim Gadjigo, un franco-sénégalais de 50 ans. Ce dernier a grandi au Sénégal, avant de partir en France pour étudier. Il est ensuite retourné au Sénégal il y a une vingtaine d’année pour travailler dans le secteur de la communication. « Nous avons commencé à travailler sur le projet en 2011 pour répondre à des enjeux culturels et environnementaux. Nous avons constaté que les enfants ont des sacs « Dora l’exploratrice », « Barbie » ou encore « Hello Kitty » . Ce ne sont jamais des héros africains, ce qui interroge sur la place de l’identité africaine et des modèles culturels dominants dans le monde. On peut aussi s’interroger sur l’impact que peut avoir l’absence de petits héros qui leur ressemblent dans le développement personnel de ces enfants. Ce n’est d’ailleurs pas anodin si les produits pour éclaircir la peau se vendent autant en Afrique. Nous avons donc créé une petite héroïne africaine, pour faire évoluer les mentalités à travers elle. » À travers l’application pour les tablettes (3,99 euros sur l’Apple Store), les enfants doivent résoudre une sorte d’énigme dans un village où tous les oiseaux ont disparu. Ils comprennent ensuite que c’est lié à la production de charbon qui s’est développée sur place, ayant entraîné la déforestation du site. Durant le jeu, des informations sont données sur la nature, sur les alternatives au charbon qui existent, il y a un quizz, un karaoké avec des chansons sur l’environnement…

Les promoteurs ont également lancé une bande-dessinée et des livres de coloriage sur le thème de l’environnement, vendus au prix de 2 500 francs CFA, ainsi qu’un kit pour faire pousser un arbre, avec des graines, qui coûte 3 500 francs CFA. L’agence est également en train de concevoir une série de dessins animés pour la télévision, un jeu vidéo, deux nouvelles applications pour tablettes, sur la biodiversité marine et la pollution – celle liée au plastique en particulier – toujours avec le même personnage.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire