La pollution marine engendre l’agonie d’une baleine

0

C’est une triste réalité de la situation des océans qui a couté la vie à une baleine à bec de Cuvier le 28 janvier 2017 à Vindenes près de Bergen, renseigne norvege-fr.com.

Ce type de baleine, très répandu dans le monde, est extrêmement rare sur les côtes norvégiennes. C’est d’ailleurs l’une des premières fois que l’animal est observé dans le secteur. Il avait un comportement anormal et est venu à plusieurs reprises s’échouer sur les côtes de Vindenes ce samedi 28 du mois précédant. Plusieurs tentatives répétées des pompiers ont été entreprises pour ramener la baleine au large afin de la sauver. Malgré toute l’énergie déployée durant plusieurs heures, elle a dû être malheureusement euthanasiée. Son comportement anormal et son épuisement ont intrigué les autorités. Le zoologiste et professeur de l’Université de Bergen, Terje Lislevand, a participé à l’autopsie. Plus de 6 heures ont été nécessaires. 

La découverte fut effrayante. Plus de 30 sacs en plastique, des emballages de bonbons et des sacs étiquetés « poulet frais » ont été retrouvés dans son estomac. L’origine géographique des plastiques a été une véritable rencontre internationale des ordures !
Les amas de plastique ont rempli son estomac. De nombreuses particules ont créé un bouchon dans son système digestif et par le manque évident d’éléments nutritifs sains, la baleine s’est affaiblie. 

Moctar FICOU / VivAfrik