2017, année des startups africaines dans l’agriculture

0

Fin janvier a été décerné le prix de la « Startup Africaine de l’année 2017 » à Casablanca à l’initiative du groupe OCP et du magazine Bonjour Idée. Le lauréat est ThinVoid de l’Ouganda, qui promeut un service de l’inclusion financière des professionnels non bancarisés dans les secteurs du transport et de l’agriculture.

Si l’on se fie à commodafrica.com, sur plus de 550 candidats, 20 startups ont été présélectionnées et parmi elles quelques-unes dans le secteur de l’agriculture. Tour d’horizon de ces startups : Fapel Guinée : fondée par Aguibou Barry, Fadel a la particularité de fabriquer et de commercialiser des pompes à piston alternatif à partir de matériaux de récupération. Son innovation réside dans son  double usage : domestique et irrigation. Fapel Guinée a reçu le prix Coup de cœur du jury. Zenvus Nigéria qui est fondée par Dr. Ndubuisi Ekekwe, Zenvus est une solution intelligente pour les exploitations agricoles qui utilisent des capteurs électroniques pour recueillir des données sur le sol concernant l’humidité, les nutriments, la température, le pH. Zensus propose deux produits : Zenvus Samartfarm, un capteur de fertilité du sol et Znevus Yield pour la cartographie des sols.  En outre, il offre plusieurs services : zManager, un journal en ligne de l’exploitation agricole, zPrice pour faciliter les négociation et la détermination des prix, zCapital pour faciliter l’accès au financement grâce à de meilleures données agricoles, zCrowfund  pour aider les agriculteurs à  lever des fonds locaux, zInsure pour l’assurance des exploitations et zMarkets pour faciliter la vente des produits. Zenvus a reçu le prix Spécial Agritech OCP. Craft planet est pour sa part fondée par AbdulLateef Olaosebikan et Kabir Olaosebikan, elle recycle les déchets agricoles  pour les transformer en granulé de bois et en briquette pour un usage domestique et industriel. Un poêle à granulés a été aussi conçu pour améliorer la combustion et être moins nuisible pour la santé des utilisateurs. En fin Ecoact Tanzanie. Elle est une entreprise sociale créée pour relever les défis de la pollution des déchets plastiques, de la gestion des déchets, de la déforestation et du changement climatique. Elle recycle les déchets plastiques et les transforment en bois d’œuvre en plastique. Abordable, le bois d’œuvre en réduit le besoin en matériaux de construction fabriqués à partir du  bois et contribue ainsi à préserver les forêts…

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire