La mobilisation des capitaux pour le développement durable en Afrique de l’ouest et centrale débattue à Abidjan

0

La mobilisation des capitaux pour le développement durable en Afrique de l’ouest et centrale fut au centre d’une rencontre organisée à Abidjan à l’initiative du groupe Banque centrale populaire (Bcp), via sa holding Atlantic business international (Abi). La rencontre a réuni un parterre de professionnels et de responsables marocains et ivoiriens des secteurs de la banque, de la finance et du Trésor.

Il faut dire que cette initiative s’inscrit en droite ligne de la vision partagée des deux pays pour une coopération Sud-Sud exemplaire et mutuellement avantageuse. Dans une allocution de circonstance, le président-directeur général du groupe Bcp, Mohammed Benchaâboun, a loué l’engagement de son institution bancaire à contribuer à la dynamique de développement des Etats de l’Afrique de l’ouest et centrale. «L’une des tâches les plus urgentes auxquelles est confrontée l’Afrique consiste à orienter les ressources actuellement disponibles vers l’investissement productif, afin qu’elles puissent stimuler les gains de productivité, de créer des emplois, d’améliorer l’offre de services aux particuliers et aux entreprises, et de concourir à une gestion efficiente des ressources naturelles», a-t-il déclaré. M. Benchaâboun a rappelé à aujourdhui.ma que «l’implantation du groupe Bcp en Côte d’Ivoire a permis de construire nos relations avec ce pays ami sur un modèle de partenariat solide, destiné à encourager le développement social et l’inclusion financière». Il a précisé qu’entre 2012 et 2016, le groupe a investi plus de 143 milliards FCFA (1 euro équivaut à 656 FCFA) dans Atlantic Business International (Abi), sa holding de droit ivoirien. Le président-directeur général du groupe Bcp n’a pas manqué de relever que le groupe Bcp participe activement, via ses établissements Banque Atlantique, au financement de l’économie de la zone Uemoa (Union économique et monétaire ouest-africaine), laissant constater qu’au 31 décembre dernier, ce sont plus de 850 milliards FCFA d’encours qui ont été investis dans des obligations d’Etat, alors que l’encours des financements de la banque aux entreprises s’est établi, quant à lui, autour de 1.440 milliards FCFA. Par ailleurs, le groupe Bcp a signé à Abidjan plusieurs accords stratégiques conclus lors du même événement.

Moctar FICOU / VivAfrik