Bruno Ben Moubamba dénonce la « mafia du foncier» qui bloque le logement social au Gabon

0

A travers une publication sur son compte Facebook, le Vice-Premier ministre gabonais, en charge de l’Habitat et du Logement, Bruno Ben Moubamba dénonce les blocages qui ont cours au sein de la Société nationale du logement social (Snls), dans la réalisation des logements.

Le membre du gouvernement évoque entre autres, de graves malversations notamment, des ventes, des détournements et autres faits graves. Evoquant par ailleurs l’audit commandé par le gouvernement, il s’insurge contre le blocage de cette procédure au «Ministère du Budget», soulignant que «la SNI est fière d’avoir mis 4000 logements dans l’herbe. Personne ne veut faire appliquer les instructions du Président ? Et les criminels ne sont pas sanctionnés. C’est irrationnel !», se plaint-il à Ecofin. Dans cette publication, Bruno Ben Moubamba déplore également le fait que «malgré les bonnes intentions du Haut conseil pour l’investissement, les investisseurs de l’habitat sont ralentis pour le moment par la Cdc (Caisse des Dépôts et Consignations), dont le directeur général se comporte comme un «parrain» et par d’autres acteurs qui ont conduit le premier septennat vers certaines impasses dans le domaine de l’habitat». Il relève aussi au passage que la construction des logements sociaux serait paralysée par «le système que Magloire Ngambia a laissé à l’économie via la Cdc et à l’habitat».

Engagé à assainir les milieux de l’urbanisme et de l’habitat au Gabon, Bruno Ben Moubamba indique qu’il «n’accepte plus d’être bloqué par les escrocs et des voyous au col blanc», ajoutant qu’il «faudrait déjà faire adopter le décret sur la Brigade de l’Urbanisme mais qui déjà gêne la mafia du foncier».

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire