Sénégal : les acteurs de la pêche continentale en conclave sur son avenir à Kolda

0

Les acteurs locaux saluent la décision de l’Etat de dépoussiérer le Code de la pêche continentale. Ainsi, la ville de Kolda a abrité depuis mercredi et pour deux jours un atelier régional de concertation sur l’élaboration de l’avant-projet du Code de la pêche continentale. Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de renforcement de la diffusion et de l’opérationnalisation des directives volontaires au Sénégal, est organisée par le ministère de la Pêche et de l’Economie maritime en partenariat avec la FAO et le CNCR.

La rencontre vise deux objectifs majeurs dont le passage des directives volontaires pour une gouvernance  responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts initiés par la FAO dans le cadre d’un développement participatif. « Nous sommes ici à Kolda pour des concertations locales que le gouvernement du Sénégal, à travers le ministère de la Pêche et de l’Economie maritime, organise des rencontres d’échange sur l’avant-projet du Code de la pêche continentale. Nous avons profité du programme de dissémination et de mise en œuvre des directives volontaires pour accompagner la direction de la pêche continentale », a déclaré à lesoleil.sn Eladj Thierno Cissé, l’assistant du coordonnateur de la Cellule d’appui technique du CNCR. Les acteurs locaux se réjouissent de cette initiative qui permettra de réviser le Code de la pêche continentale pour l’adapter aux réalités du moment. « Le Code date de 1963 et la pêche continentale était gérée par les Eaux et Forêts dont l’ambition était surtout de protéger la ressource. Au ministère de la Pêche, nous visons plutôt l’exploitation de ces ressources-là, donc vous voyez qu’il y a une différence d’approche. Ce qui fait que mêmes les agents de la pêche continentale n’étaient pas pris en charge par l’ancien Code, c’est-à-dire qu’ils ne pouvaient pas rechercher et sanctionner les infractions. Mais dans le nouveau Code qui sera élaboré, on prévoit cela », déclare Djiby Hann, chef de division à la direction de la pêche continentale au ministère de la Pêche et de l’Economie maritime. Invitant les acteurs locaux à profiter de cette rencontre pour apporter leur contribution à l’élaboration de ce nouveau Code.

Cette question fait d’ailleurs partie des principales doléances que ces derniers avaient exprimées lors des récentes concertations sur l’élaboration de l’avant-projet du Code de la pêche continentale qui avaient été organisées à Kolda par le ministère de la Pêche.

Moctar FICOU / VivAfrik