Le Sénégal met en place une plateforme sur le climat et la sécurité alimentaire à Koungheul

0

Bounama Dièye, coordinateur de la plateforme Changement climatique en agriculture et sécurité alimentaire (Ccasa), a conduit une délégation du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural le week-end dernier dans le département de Koungheul pour rencontrer les acteurs locaux en vue de les sensibiliser sur la problématique du changement climatique, ses effets et ses impacts sur les activités de développement.

A cette occasion, explique-t-on dans lesoleil.sn, Bounama Dièye a indiqué que le ministère de l’agriculture qui ambitionne de mettre en place une plateforme dans chaque département du Sénégal, a déjà installé six plateformes depuis 2014. Il a soutenu que trois autres vont l’être, notamment celles de Foundiougne, Koungheul et Vélingara. Une fois mises en place, a renseigné le coordinateur de la plateforme changement climatique en agriculture et sécurité alimentaire, ces plateformes permettraient d’avoir un cadre d’échanges et de dialogue qui permette de trouver, avec les acteurs, des solutions locales aux problèmes locaux. M. Dièye a également rappelé que l’esprit de la plateforme ccasa est de faire la diffusion à grande échelle du concept « agriculture intelligente face au climat », insistant sur le fait qu’on ne peut plus faire de l’agriculture comme on le faisait de manière tatillonne. Avec l’évolution de la recherche, il faut avoir une agriculture intelligente et raisonnée, qui peut s’adapter et permettre aux agriculteurs de travailler avec moins de risque ». Dès lors, a rassuré Bounama Dièye, l’agriculture va pouvoir tirer le développement parce que mise à l’échelle, le Plan Sénégal émergent (Pse) s’en porterait mieux.

Toutefois, M. Dièye estime qu’il ne faut jamais minimiser le risque, mais l’intégrer pour augmenter les rendements et aller vers le statut d’entreprise agricole. Autre élément important, selon lui, c’est l’élaboration de projets à soumettre au fonds vert climat. Il s’est enfin félicité que le Programme de productivité agricole de l’Afrique de l’Ouest  (ppaao) ait l’ambition d’accompagner la mise en œuvre du Plan d’action national pour l’adaptation (Pana) et du plan d’action de la troisième communication nationale du Sénégal, ainsi que les engagements de notre pays pour sa Contribution prévue, déterminée et nationale (Cpdn) sur les changements climatiques pour le sous-secteur de l’agriculture.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire