Sénégal : une commission permettant d’élucider « les morcellements de terre » avait été annoncée à Louga

0

Le conseil municipal de Louga (nord-ouest) avait annoncé avoir décidé de mettre sur pied une commission dont le rôle va consister à d’élucider « les cas de morcellement de terre suivis d’attributions » dans certains quartiers de la capitale du Ndiambour.

Cette décision a était prise selon l’APS sur proposition de l’adjoint au maire Djiby Diallo, en réaction aux « multiples cas » de morcellement de terre évoqués au cours de la session budgétaire du jour, notamment consacrée à la question de la gestion de l’assiette foncière de la commune, avait-on appris. « Nous sommes là et les responsables (des services fiscaux) sont là, avec cette commission, nous pourrons les interpeller directement », puisque « tout se passe sous notre magistère et donc sous notre responsabilité », avait déclaré l’adjoint au maire dans un entretien avec des journalistes.

Birahim Tall, président de la commission halles et marchés, avait proposé pour sa part l’utilisation, par la mairie, des espaces qu’elle avait abandonnés, ouvrant la porte selon lui aux spéculateurs. « Pour augmenter le budget municipal qui a tendance à baisser, je propose l’érection de cantines dans certains de ces espaces pour renflouer nos caisses », avait ajouté M. Tall. Selon Souleymane Jules Diop, autre conseiller municipal, « ce qui se passe aujourd’hui est très grave et nous assistons à des attributions directes avec carte d’identité suivie d’une régularisation ». Son collègue Ismaila Mbengue Fall affirmait lui, que « les terres sont attribuées irrégulièrement et les gens n’épargnent même pas les cimetières qui sont découpées avant d’être attribuées ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here