Ibrahima Diagne parle des chantiers de la requalification de Mbeubeuss

0

L’Unité de coordination de la gestion des déchets solides (Ucg) réfléchit à la mise en place de filières de réinsertion économique pour les récupérateurs de déchets de la décharge de Mbeubeuss dont le chiffre d’affaires annuel s’élève à 3 milliards de francs CFA, a révélé son coordonnateur, Ibrahima Diagne.

« 2000 personnes gagnent leur vie à Mbeubeuss, ce qui fait un chiffre d’affaires annuel de plus de 3 milliards. C’est pourquoi, au-delà de la requalification, on va mettre en place des filières de réinsertion socio-économique de toutes les personnes qui seront affectées par ce projet » de requalification de cette décharge située dans la commune de Malika, dans la grande banlieue dakaroise. « Au-delà du problème environnemental, il y a un aspect économique qu’il faut prendre en compte, car 2000 personnes y travaillent », a souligné le coordonnateur de l’Ucg, s’entretenant le mercredi 9 août 2017 avec la Télévision publique (RTS), au cours de l’émission hebdomadaire « Le Point ». Selon M. Diagne, la requalification de Mbeubeuss « va de booster une économie régionale en développant l’entreprenariat et surtout des emplois verts et décents ». « Tout ce monde va, dans le cadre de ce projet, travailler dans des centres de tri couverts », a-t-il conclut.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire