Sénégal : Tulinabo Mushingi visite les projets rizicoles à Richard-Toll

0

L’ambassadeur des Etats unis au Sénégal, Tulinabo Mushingi, a visité mercredi 13 septembre 2017 le centre de triage des semences et le laboratoire semencier de Richard-Toll, destiné à la production de semences certifiés de riz au profit des producteurs de la vallée du fleuve Sénégal, a constaté l’APS.

Ce centre de tri, financé par l’USAID/PC et placé sous la supervision de « Naatal Mbay », est passé d’une capacité de 2500 tonnes en 2009 à une capacité de 6500 Ttnnes de semences en 2015. Jean Michel Voisard, directeur du projet Usaid/Naatal Mbay, Mamadou Baldé, directeur régional du développement rural (Drdr) de Saint-Louis, ainsi que les techniciens et encadreurs des projets de l’USAID, étaient dans la délégation conduite par l’ambassadeur. Tulinabo Mushingia a salué le travail abattu par les producteurs de la vallée, pour « une production de qualité », avec un accroissement de la rentabilité, en vue d’arriver à l’autosuffisance en riz et à la sécurité alimentaire des populations. Selon l’ambassadeur américain, les Etats-Unis et le Sénégal travaillent sur la sécurité nationale et les questions de développement pour « l’émergence d’une croissance économique et une bonne gouvernance ». Le diplomate a relevé que sa première tournée effectuée dans la zone nord (Matam, Podor et Saint-Louis), lui a permis de s’enquérir de l’état d’exécution des projets financés par le gouvernement américain au Sénégal au profit des populations.

Il a par ailleurs ajouté qu’il s’agit également d’identifier d’autres défis, ainsi que de nouvelles opportunités pour soutenir les populations sénégalaises dans d’autres secteurs comme l’éducation. Tulinabo Mushingi a noté que sa visite permettra aussi de voir l’état d’exécution des programmes MCC, avec la réalisation des infrastructures, des routes et l’irrigation, dans le cadre du premier compact. « Si tout est parfait, le Sénégal aura aussi l’opportunité de compétir au deuxième compact du programme MCC », a-t-il dit. L’ambassadeur a également rencontré le groupement des femmes productrices de Ross-Bethio, avant de visiter l’unité de production et de commercialisation du riz et les périmètres rizicoles que ces femmes exploitent dans la vallée.

A cette occasion, la présidente du groupement des femmes productrices, Adja Ndeye Gaye, a salué le travail d’encadrement de l’USAID Nataal Baay. Elle a relevé que son groupement, qui compte 1021 femmes des communes de Ross-Bethio, Diama et Nguith, exploite 180 hectares aménagés sur les 280 hectares mis à leur disposition par l’Etat. Lors de sa visite, le diplomate a aussi rencontré les services du Corps de la paix américain.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire