Renforcement des réseaux d’échanges d’expériences, une solution durable contre les changements climatiques en Afrique

0

Les pays de l’Afrique de l’Ouest sous l’égide du Global support programme (Gsp), ont formé un réseau d’échanges d’expériences et de renforcement de leurs capacités mutuelles en vue de résorber les lacunes jusque-là notées dans le processus MNV des communications nationales et des rapports biennaux actualisés ; pour certains pays.

Initialement lancé en octobre 2016 à Lomé au Togo, le Sénégal accueille la deuxième rencontre annuelle du réseau, du 11 au 13 octobre 2017. Dans ce contexte de lutte contre les changements climatiques, la solution durable n’est pas à chercher dans les initiatives individuelles mais plutôt dans la collaboration et le renforcement des réseaux d’échanges d’expériences a laissé entendre Henry Mathieu Lo, conseiller technique numéro 1 du ministre de l’environnement qu’il représentait à l’ouverture de cette cérémonie. « C’est dans la synergie d’actions que nous parviendrons à résorber nos lacunes internes et créer un environnement favorable à l’atteinte de l’objectif ultime de la convention, qui est de « maintenir le réchauffement climatique à un niveau qui empêche toute perturbation anthropique dangereuse de notre planète » a-t-il poursuivi dans les colonnes de dakaractu.com. « Cette initiative de développement de la collaboration entre pays du Sud partageant les mêmes réalités, doit être soutenue et encouragée pour la simple raison qu’elle constitue un moyen sûr de capitaliser les bonnes expériences et d’éviter les erreurs récurrentes. En effet, chacun des pays ici représentés devrait réussir là où son voisin d’à côté a réussi. C’est là tout le sens qu’il faudrait donner à ce networking, cette volonté « d’aller ensemble » a ajouté M Lo.

Mathieu Ciowela, directeur Pays du PNUD à sa suite a révélé que cet atelier va fournir aux participants une meilleure compréhension des liens entre les arrangements existants de MNV et le Cadre de Transparence établi dans le cadre de l’Accord de Paris, qui sera déterminant pour la mise en œuvre et le suivi des Contributions déterminées au niveau national (Cdn). « Les défis des changements climatiques imposent donc une planification stratégique et inclusive de nos objectifs de développement pour établir une gouvernance durable et un monde meilleur pour toutes et pour tous » a-t-il conclut.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire