L’Afrique centrale vers une plateforme pour la réduction des risques de catastrophes

0

Les travaux de la 6ème plateforme en Afrique centrale pour la réduction des risques de catastrophes sont ouverts depuis le 10 octobre 2017 à Brazzaville, sous la présidence de la ministre congolaise de l’Economie forestière et du développement durable, Rosalie Matondo.

Parlementaires, experts et autres participants débattent des questions relatives aux initiatives régionales de gestion des risques de catastrophes et d’adaptation aux changements climatiques.  Sans oublier l’intégration de la problématique de la résilience aux catastrophes dans les législations nationales et les programmes de renforcement de capacité dans la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac). Les directeurs généraux des météos des Etats membres (Cameroun, Congo, Gabon, Rd Congo, Tchad, Sao Tome-et-Principe, etc.), eux, scrutent les projets de statuts du Centre d’application et de prévision climatologiques de l’Afrique centrale.

A la fin des travaux, les participants ont procédé à la validation du plan d’action Afrique centrale révisé, conformément au programme d’action pour la mise en œuvre du cadre de Sendaï sur la réduction des risques de catastrophes dans la sous-région.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire