Bassin du Congo : vers des stratégies communes de protection des écosystèmes forestiers

0

La 17ème réunion des parties prenantes au Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (Pfbc) s’est tenue du 24 au 26 octobre 2017 à Douala, au Cameroun, pour permettre aux participants de s’accorder sur des stratégies communes de protection des écosystèmes forestiers.

La rencontre a été organisée avec l’appui financier de l’Union européenne afin de consolider la gouvernance du Pfbc engagée sous la facilitation européenne; d’adopter une liste des actions prioritaires pour les cinq prochaines années (2018-2022) et de faire l’état des lieux de la coordination et de l’harmonisation des actions en faveur des écosystèmes forestiers de la sous-région. Cette réunion des forestiers et environnementalistes a servi de cadre pour promouvoir un dialogue élargi et fructueux entre les partenaires locaux et ceux appartenant à des collèges différents.

D’après les initiateurs du Pfbc, la rencontre avait trois segments d’experts, notamment sur la gouvernance forestière et l’utilisation des terres, la biodiversité et la faune sauvage, le changement climatique (atténuation et adaptation). Le Bassin du Congo est le deuxième poumon vert de la planète après l’Amazonie, avec ses 180 millions d’hectares de forêts. La problématique de protection et de préservation est donc essentielle pour la qualité de l’air et la stabilité du climat. La pression de la déforestation, même mineure, inquiète les Etats et les partenaires au développement. Selon les données officielles, le taux annuel de déforestation varie de 0 à 1% par an depuis 10 ans, avec une moyenne de 0,4 % ce qui équivaut à 800 000 hectares de forêts détruites chaque année.

Notons qu’une trentaine d’acteurs forestiers et partenaires ont pris part à cette rencontre.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire