Interdiction des sachets plastiques : Caroline Daymon dénonce « une concurrence déloyale » en Côte d’Ivoire

0

L’interdiction des sachets plastiques est un casse-tête en Afrique. Après l’échec de plusieurs pays africains dans leur politique de gestion des sachets plastiques,   Caroline Daymon, en charge de la responsabilité sociétale des entreprises (Rse) dans une entreprise de distribution a vigoureusement dénoncé, mardi 14 novembre 2017, une « concurrence déloyale » liée à la non-application de la mesure d’interdiction des sachets plastiques en Côte d’Ivoire.

« Il y’a une concurrence déloyale due à la non application du décret de l’interdiction » des sachets plastiques, a dénoncé à APA Caroline Daymon lors de la première édition des « Matinales de la Rso » initiée par le  Réseau de la responsabilité sociétale des organisations (Rso-Côte d’Ivoire) et qui a pour thème « responsabilité sociétale des organisations : quelle valeur ajoutée pour les organisations ». Selon Mme Daymon, la non-application de cette initiative profite plus « aux artisans ». Et Eugène Kangah, assistant Rse dans le domaine automobile,  d’inviter « les collaborateurs à une gestion des déchets, papiers et enveloppes ». Henriette Billon, de son côté, appelle à intégrer la Rse dans notre ADN. « Nous sommes obligés d’intégrer la Rse dans notre ADN ». Avec cette politique, a-t-elle précisé,  « notre objectif est de freiner l’exode rurale ».

Le site d’information news.abidjan.net qui a également confirmé cette dénonciation de Caroline Daymon, indique que le président du Réseau de la responsabilité sociétale des organisations, (Rso), Dr Franck Eba, son organisation regroupe toutes les personnes physiques et morales intéressées par ce concept. « Nous sommes partisans de la Rso africaine… qui prend en compte les réalités », a-t-il présenté à cette occasion soulignant que la notion ne concerne « pas seulement les entreprises mais également les organisations, les ONG ».

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire