Vers une hausse de 40% des investissements de la BAD contre le climat

0

La Banque africaine de développement (Bad) compte augmenter de 40%, ses investissements globaux destinés à la lutte contre le changement climatique, d’ici à 2020, selon Akinwumi Adéchina.

Le président de l’institution financière africaine, le nigérian Akinwumi Adéchina a affirmé que la communauté internationale envisage lever plus de 100 milliards $ pour le financement de la lutte contre le changement climatique. L’ancien ministre de l’agriculture du Nigéria a, en outre, informé que le fonds Africa50, une plateforme de private equity mise en place par la Bad et d’autres entités, a déjà mobilisé plus de 840 millions $, avec l’objectif de lever jusqu’à 300 milliards $ pour le financement des infrastructures en Afrique, avec une importante partie de ces fonds allouée au secteur climatique.

Voulant éviter toute surprise, le président de la Bad met en garde les éventuels pays bénéficiaires de ces investissements. « Nous annulerons ces financements au besoin. Il doit y avoir de la discipline parce que les pertes augmentent lorsque vous gaspillez les fonds; avec le coût élevé du financement que vous payez, il vous suffit d’être efficace et efficient… ce n’est pas seulement un problème au Nigeria, mais c’est un problème dans de nombreux pays », menace-t-il avant d’appeler les leaders africains à persévérer pour accélérer le développement. « Je pense que nous devons accélérer le développement, nous ne devons plus trainer », conclut-il tout en soutenant que l’avenir de l’Afrique se trouve dans les énergies renouvelables.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire