Le Burundi lance le Plan directeur innovant de Bujumbura

0

Les autorités burundaises ont officiellement lancé le Plan directeur innovant de la ville de Bujumbura et ses alentours « Vision 2045 » le mardi 28 novembre 2017 en présence du président de la République, Pierre Nkurunziza qui invite les populations à prendre soin de ce bijou national.

Le Plan directeur innovant de la ville de Bujumbura et ses alentours « Vision 2045 » permettra, selon le maire de Bujumbura, Freddy Mbonimpa de changer l’image de la capitale du Burundi pour un bon épanouissement des habitants. S’exprimant à la suite de l’édile de Bujumbura, Garry Conille, représentant du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) au Burundi argue que ce Plan trace le chemin du développement socio-économique et de la croissance urbaine de la ville de Bujumbura dans la construction des infrastructures modernes, dans un environnement de stabilité politique et de paix sociale. A en croire M. Conille, ce projet répond parfaitement aux normes internationales de développement, précisant que la ville de Bujumbura « présente une position stratégique clef pour un réel potentiel du développement, notamment de la filière touristique ». Il a exprimé toute sa satisfaction pour l’aboutissement de ce projet, fruit de la coopération fructueuse entre le gouvernement du Burundi, de Singapour et du Pnud.

De l’avis de Célestin Ndayizeye, ministre de l’Eau, de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, « les objectifs spécifiques de ce projet consistent à accueillir 4 100 000 personnes dans la grande ville de Bujumbura et leur fournir toutes les conditions de vie dans une agglomération moderne ; promouvoir Bujumbura en tant que centre touristique de la région des Grands Lacs ; établir Bujumbura en tant que plateforme industrielle du Burundi ». Ajoutant que la zone de planification s’étend sur trois provinces à savoir, Bujumbura mairie, Bubanza et Bujumbura. Elle couvre une superficie de 913,4 km2 contre 121 km2 actuellement. Bujumbura va agir comme le centre commercial et administratif tandis que Gihanga sera le centre industriel.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here