Le Burkina Faso attend une production céréalière de plus de 50.700 tonnes

0

Les autorités burkinabés ont annoncé que le pays attend une production céréalière de 50.762 tonnes à l’issue de la campagne agricole sèche 2017-2018 fraîchement lancée.

Hormis les prévisions céréalières nationales de 50.762 tonnes dont 14.246 tonnes de maïs et 35.516 tonnes de riz, il est attendu pour les cultures maraîchères, 825.922 tonnes d’oignons bulbes, 44.526 tonnes de feuilles d’oignons, 371.324 tonnes de tomates, 6.070 tonnes de haricot vert, 125.825 tonnes de choux et 276.335 tonnes de laitues. Pour les prévisions fruitières, il est attendu 480.196 tonnes de mangues, 39.682 tonnes d’agrumes, 124.566 tonnes de bananes, 137.629 tonnes d’anacardes, 9.108 tonnes de goyaves et 12.321 tonnes de papayes.

Par ailleurs, le bilan céréalier prévisionnel de la campagne humide fait ressortir que 17 provinces sur les 45 que compte le pays sont déficitaires.

D’après le ministère burkinabé en charge de l’agriculture la campagne agricole de saison sèche lancée samedi 16 décembre 2017 sous le thème : « Mieux valoriser les aménagements hydro-agricoles en campagne sèche pour renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations face aux perturbations climatiques », portera sur l’achat d’excédents de production des campagnes écoulées, la valorisation des périmètres irrigués, l’amélioration du taux de mise en valeur des aménagements, l’orientation d’une partie des superficies des cultures maraîchères vers la culture du riz et du maïs.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire