Prêt de 600.000 personnes sous le poids l’insécurité alimentaire au Congo

0

600.000 personnes, soit 14,2 % de la population congolaise souffraient de l’insécurité alimentaire sous sa forme sévère ou modérée. C’est ce qu’a affirmé Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, citant une étude de 2014 lors du lancement officiel de la revue stratégique faim zéro le 8 janvier 2018 à Brazzaville. La ministre du Plan, de la statistique et de l’intégration régionale a ajouté que les personnes vulnérables sont les enfants de moins de 0 à 5 ans, les femmes enceintes et allaitantes.

Mme Ebouka-Babackas a laissé entendre que la revue stratégique du défi faim zéro vise à établir une situation de référence pour évaluer les progrès accomplis par le Congo dans le cadre de la mise en œuvre des politiques et programmes permettant d’atteindre l’objectif de développement durable (Odd2). « Cet objectif qui a pour but d’élimer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable. Il s’agit donc d’établir un diagnostic complet de la situation alimentaire et nutritionnelle afin de définir les écarts en termes de politiques d’intervention à mener en priorité pour atteindre les objectifs du défi faim zéro d’ici 2030», dit-elle.

Le défi faim zéro est une initiative qui vise à fédérer l’action autour d’un même objectif : éliminer la faim d’ici à 2030. Cette revue stratégique débute donc avec la première étape de l’analyse de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here