EnR : La montée en puissance malienne avec la centrale solaire de Kita

0

Le 22 octobre 2015 à paris, le groupe Akuo Energy, premier producteur français d’énergie renouvelable a annoncé la signature  avec le gouvernement du Mali d’une convention de concession et d’un contrat d’achat pour la construction et l’exploitation du projet Kita pour la réalisation de la plus grande centrale solaire en Afrique de l’Ouest de 50 MWc en Build-own-operate and transfer (Boot).

Kita est un projet de production d’électricité dont le principal investisseur est la Banque ouest africaine de développement (Boad). Il constitue un coup accélérateur du programme d’urgence sociale d’accès à l’énergie pour la période 2017-2020 du président malien. Il s’agira de produire de l’électricité à  partir de l’énergie solaire avec une centrale d’une puissance de 50 mégawatts (Mw) située au nord-ouest de bamako, selon Akuo energy. Ce qui en fait le plus grand projet de production d’électricité mais aussi une réponse à un intérêt public majeur sachant qu’avec seulement 38% de sa population raccordée à l’électricité, ce projet permettra au Mali d’accroitre ses capacités, d’éviter des émissions de CO2 dans la nature et ainsi croître économiquement. En effet, les experts ont relevé que la durée du projet permettra de réduire 1 400 000 tonnes de CO2. « L’énergie renouvelable est essentielle pour l’Afrique, en termes de croissance économique, d’indépendance et d’éducation. Elle l’est particulièrement pour le Mali où les attentes de la population sont très fortes. La signature de ce financement majeur est une première étape, et nous sommes reconnaissants à Eaif et à Investec Asset Management pour leur soutien. Nous sommes également très reconnaissants à la Boad, qui a dirigé la structuration de la tranche franc CFA, à FMO, Bnda, Gap et GuarantCo pour avoir rendu possible ce financement », a commenté le président et co-fondateur d’Akuo Energy, Sponsor du projet, Eric Scotto. M. Scotto fait référence au soutien de la Banque ouest africaine de développement (Boad), Emerging Africa infrastructure fund (Eaif), géré par Investec Asset Management et leurs partenaires, le FMO, la Banque nationale de développement agricole du Mali (Bnda), Green Africa power (Gap) et GuarantCo qui ont largement contribué au financement de ce projet. A l’en croire, la contribution de la Banque ouest africaine de développement s’inscrit dans le cadre de son plan stratégique 2015-2019 qui vise à soutenir les projets de production indépendante d’électricité, en matière d’infrastructures d’énergie, plus spécifiquement dans sa stratégie environnement-climat 2015-2019, afin de promouvoir les projets à forts bénéfices environnementaux, sociaux et climatiques.

La convention de concession signée avec le gouvernement de l’Etat malien s’est inspiré du modèle Build own operate and transfer (Boot). C’est à dire, Akuo Energy, à travers sa filiale Akuo Kita Solar finalisera le développement du projet Kita et l’exploiter pendant la période de 30 ans et devra ensuite, à échéance du terme,  transférer la propriété à l’Etat du Mali. Dans cette même convention, les parties ont aussi convenu que Akuo Kita Solar fournira sa production électrique à Electricité du mali SA, la compagnie nationale, pour la période de 28 ans.

Selon Nicola Hulot, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, l’initiative que Akuo Energy et la République malienne portent est une initiative de rapprochement malgré un  monde qui a tendance à dresser des murs plutôt que de tisser des liens. A lui d’ajouter que les énergies renouvelables sont des énergies de l’avenir; elles vont permettre au Mali d’accéder à tous les besoins conditionnés par l’accès à l’énergie et que Akuo Energy aidera le Mali dans sa révolution énergétique.

Aminata NDIAYE (Stagiaire) / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here