Agriculture : le Botswana perd 98% de ses superficies en 2018

0

Les superficies emblavées pour la culture de maïs, blé, sorgho et millet au Botswana ont chuté de 98% au cours de cette campagne agricole.

De l’avis du directeur adjoint de la production agricole au ministère de l’Agriculture, Thebe Nala, seulement 6 131 hectares ont été plantés cette saison contre 384 250 hectares, un an auparavant. Cette baisse vertigineuse s’explique par l’installation au mois de novembre 2017, dédié au labour, d’une sécheresse qui s’est prolongée jusque dans la dernière semaine du mois de janvier 2018, une situation qui tranche avec les précipitations supérieures à la moyenne prévues par les services météorologiques.

Soucieux d’accompagner les exploitants à booster leurs emblavures, le gouvernement du Botswana a rallongé son programme de distribution gratuite d’intrants agricoles (semences et produits agrochimiques) d’un coût de 600 millions de pulas (62,6 millions $). D’après les chiffres de l’Office de commercialisation des produits agricoles du Botswana (Bamb), les réserves céréalières ainsi que les stocks commerciaux devraient permettre au pays de répondre à ses besoins alimentaires pendant 8 mois. Couvrant à peine 3% du Produit intérieure brute (Pib), l’agriculture du Botswana est néanmoins la principale source de subsistance des populations situées dans les zones rurales. Elle est principalement portée par l’élevage qui compte près de 70% des exportations agricoles.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here