2,5 millions de personnes menacées par la famine au Burkina Faso

0

Sur la période de « mars à mai 2018 », 2,5 millions de personnes sont dans une situation alimentaire « limite », près de 2,7 millions le seront « entre juin et août », et près d’un million d’autres seront dans une « situation alimentaire difficile » entre juin et août, a annoncé le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques.

D’après Jacob Ouédraogo, cette situation s’explique par un « déficit céréalier » de « 477.000 tonnes » (sur une production totale de 4 millions de tonnes, en baisse de 11% sur un an) sur la campagne 2017-18, affectant 22 des 45 provinces du pays.

Ouédraogo par ailleurs ministre Coordonnateur du Comité inter-État de lutte contre la sécheresse au Sahel (Cilss) à l’ouverture de la réunion du Réseau de prévention des crises alimentaires (Rpca). A l’en croire, il est urgent d’accélérer les plans de réponses aux populations vulnérables avec le soutien des partenaires PTF.

Le gouvernement va apporter une assistance financière et alimentaire aux populations touchées. Plus de 110.00 tonnes de céréales seront vendues à prix subventionné.

Pays sahélien pauvre d’Afrique de l’Ouest, le Burkina Faso qui compte 18 millions d’habitants, est confronté à des déficits agricoles chroniques l’exposant à des disettes et surtout à des menaces régulières de famine.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here