L’atelier de développement de l’Atlas africain sur la sécheresse prévu en France

0

L’atelier de développement de l’Atlas africain sur la sécheresse aura lieu à Paris, dans la capitale française du lundi 1er au vendredi 5 octobre 2018. Cette initiative vise à contribuer à l’amélioration de la gestion des risques climatiques dans les zones pilotes, avec un accent particulier sur le développement de l’Atlas africain de la sécheresse, à travers le renforcement des capacités des représentants africains clés des centres régionaux.

Le besoin d’identifier un atlas de fréquence de sécheresse pour le continent a été concrétisé lors de l’atelier régional sur le risque de changement climatique, l’évaluation de la vulnérabilité et l’alerte précoce pour l’Afrique, qui s’est tenu du 13 au 16 juin 2017 au Centre Agrhymet.

Selon les initiateurs de cet événement, l’activité de formation vise à contribuer à l’élaboration d’un atlas des phénomènes météorologiques extrêmes hydro-climatiques en Afrique, en utilisant une analyse régionale des fréquences basée sur les moments-L, pour établir une méthode standard d’analyse des fréquences hydrologiques pour les acteurs institutionnels. Secteurs public et privé de la région. Cette activité est une extension des travaux antérieurs réalisés en Amérique latine et dans les Caraïbes dans le cadre du projet MWAR-LAC, et bénéficie des outils et méthodologies déjà développés.

Dans cette phase, le but est de former des représentants clés des centres régionaux de la Région Afrique sur l’utilisation de la méthodologie afin de renforcer les capacités dans la région pour la diffusion de la méthodologie, ainsi que pour préparer les formations régionales en activités suivi.

Cette activité est organisée dans le cadre du projet «La sécurité de l’eau: impacts du changement climatique et réponses d’adaptation en Afrique, en Asie et en Amérique latine et Caraïbes» et s’inscrit dans le programme G-WADI de l’UNESCO du Programme Hydrologique International.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here