Indice mondial de l’innovation : seuls 8 pays africains dans le top 100

0

Seuls le Botswana, le Kenya, Maurice, la Namibie, le Rwanda, le Sénégal, l’Afrique du Sud et la Tanzanie figurent dans le Top 100 des premiers de l’Indice mondial de l’innovation (Global innovation index – Gii),  rendu publique le 10 juillet 2018 par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (Ompi), l’Université Cornell aux États-Unis et l’Institut européen d’administration des affaires (Insead), une école internationale de commerce.

Ce triste record du continent noir risque de ternir l’image de l’Afrique en ce qui concerne l’innovation. Le Gii mesure les composants des contributions à l’innovation tels que le capital humain, la recherche, la sophistication des entreprises et les résultats de l’innovation.

D’après ce classement, l’Afrique compte huit pays sur dix parmi les moins performants pour un nombre total de 126 pays. Il s’agit notamment du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Niger, du Nigéria, du Togo et de la Zambie, précisant que les deux autres pays les moins performants sont la Bolivie et le Yémen. Le rapport a inclus 29 pays africains en tout.

Les données du rapport provenaient des gouvernements, par l’intermédiaire de leurs ministères, instituts de statistiques et sources publiques et privées respectives, a indiqué Bruno Lanvin, corédacteur en chef du GII 2018 et directeur exécutif des indices mondiaux de l’Insead.

« Le thème de 2018 – dynamiser le monde avec l’innovation – résonne bien avec tout ce qui concerne des écosystèmes d’innovation performants dans le domaine de l’énergie », a en outre affirmé Bruno Lanvin qui poursuit que l’index favorise et mesure ces performances, en capturant des facettes multidimensionnelles de l’innovation, en fournissant une base de données riche d’indicateurs détaillés pour différentes économies.

« Les gouvernements africains ne donnent pas la priorité à la collecte et au traitement d’informations sur l’innovation par les agences de statistiques et les ministères compétents pour collaborer à une meilleure mesure de l’innovation. »

Si l’on se fie au responsable de l’Insead, les pays africains les plus susceptibles d’apporter des contributions significatives à l’innovation dans un avenir proche et qui pourraient les placer parmi les meilleurs au monde, s’ils continuent de soutenir les budgets de l’innovation et de déclarer ces innovations, sont le Botswana, le Kenya, Maurice, le Mozambique, le Rwanda, l’Afrique du Sud, la Tanzanie et la Tunisie.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here