Réforme agraire : le tweet de Trump vivement dénoncé en Afrique du Sud

0

Le président américain a indiqué sur Twitter avoir demandé à son secrétaire d’État de se pencher sur « la saisie des terres et les expropriations ainsi que sur le meurtre des fermiers blancs à large échelle » en Afrique du Sud.

Un « tweet » amère dans lequel Donald Trump dénonce la réforme agraire enclenchée par le gouvernement sud-africain et suscitant de nombreuses réactions outrées en Afrique du Sud.

Donald Trump a visiblement publié ce message sur Twitter en réaction à un débat sur la chaîne conservatrice américaine Fox News diffusé le 22 août 2018, s’indignant de la non-réaction du gouvernement américain.

Il n’en fallait pas plus pour enflammer le débat, alors qu’un sommet sur la réforme agraire est justement en cours en Afrique du Sud. La tension est encore montée d’un cran en Afrique du Sud après le tweet de Donald Trump.

Sujet complexe

Le comité parlementaire chargé d’étudier la question doit rendre ses conclusions dans une semaine, et la psychose est déjà palpable dans le pays. Le président américain évoque « la saisie des terres », et fait un lien contestable avec les attaques de fermes, un sujet complexe et sensible en Afrique du Sud.

Dans un tweet de réponse à Donald Trump, le gouvernement sud-africain a « rejeté » cette « vision étriquée » de la situation « qui ne fait que diviser la nation et rappeler le passé colonial ». Loin d’être impressionné, le gouvernement indique encore vouloir « accélérer sur la question de la réforme agraire, d’une manière prudente et inclusive ».

La ministre de la Réforme agraire, le parti de gauche radicale des Combattants pour la liberté économique (Eff) et le président du principal syndicat agricole sud-africain ont tous demandé à Donald Trump de ne pas interférer dans le débat et de laisser l’Afrique du Sud « trouver ses propres solutions ». Seul le lobby Afriforum, qui représente une partie de la minorité blanche sud-africaine, s’est félicité de cette intervention du président américain.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here