Une pénurie de foin en Europe à cause de la sécheresse

0

Après le continent africain, c’est au tour de subir les conséquences désastreuses de la sécheresse exceptionnelle de l’été, engendrant une pénurie de foin destiné à la consommation du bétail européen. Ainsi, dans toute l’Europe, les éleveurs ont déjà commencé à distribuer le foin, l’herbe séchée à la fin du printemps qu’ils auraient dû conserver pour l’hiver.

L’agriculture européenne souffre de la sécheresse exceptionnelle de l’été ; la pire depuis 50 ans en Suède, depuis près de 140 ans en Allemagne. Dans ces pays, la production de céréales est en chute libre. Et l’herbe a disparu. Et dans toute l’Europe désormais, on manque déjà de foin pour les animaux.

L’herbe a grillé depuis longtemps dans les prairies d’Allemagne, de Grande-Bretagne et de Suède. Mais la sécheresse prolongée étend ses dégâts. Même dans le Massif central, le château d’eau de la France, témoigne à l’AFP un agriculteur inquiet, « il n’y aura pas de deuxième coupe d’herbe ».

Dans toute l’Europe, les éleveurs ont déjà commencé à distribuer le foin, l’herbe séchée à la fin du printemps qu’ils auraient dû conserver pour l’hiver. Et la spéculation grandit autour de la paille, que l’on doit normalement mélanger au foin. La tonne peut atteindre 100 euros soit 40 % de plus que l’an dernier.

Si l’on ajoute les récoltes catastrophiques de céréales, et notamment de blé fourrager – 30 à 60 % de moins en Suède, en Allemagne et aux Pays-Bas – le prix des aliments du bétail va durablement flamber.

Répercutions sur le prix de la viande

Plutôt que d’encaisser ces coûts supplémentaires, les éleveurs européens ont déjà commencé à expédier leurs vaches à l’abattoir. C’est donc maintenant la dégringolade des prix de la viande qu’ils redoutent.

L’Allemagne a déclenché un plan d’indemnisation de 340 millions d’euros pour ses agriculteurs, la Suède l’équivalent de 117 millions. La Commission européenne a promis un versement anticipé de ses aides et autorisé l’utilisation des jachères en fourrage.

Les sources d’eau sont complétement taries, il n’y a plus d’eau nulle part. Il n’y a plus rien à manger dans les prés.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here