60 milliards de dollars de la Chine à l’Afrique pour des projets durables

0

Le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping a promis lundi 3 septembre 2018 à l’ouverture d’un sommet sino-africain à Pékin un montant de 60 milliards de dollars (environ 51,7 milliards d’euros) à l’Afrique pour la réalisation des projets concrets, viables et durables.

S’exprimant au Palais de l’Assemblée du peuple, Xi Jinping a précisé que ces 60 milliards de dollars comprendraient :

– 15 milliards d’aides et de prêts sans intérêt ou à conditions préférentielles ;

– une ligne de crédit de 20 milliards ;

– un fonds spécial de développement doté de 10 milliards ;

– un fonds spécial de 5 milliards consacré aux importations de biens africains.

Ainsi, du 3 au 4 septembre 2018, Pékin accueille le 3ème Forum de coopération entre l’Afrique et la Chine (Focac) qui rassemblera 54 délégations venues du continent, en plus des dirigeants de l’Organisation des Nations unies (Onu), de l’Union africaine (Ua) et de 26 organisations africaines et internationales.

Pour le Président chinois, Xi Jinping, les entreprises chinoises seront enfin incitées à investir au moins 10 milliards de dollars sur le continent au cours des trois prochaines années.

Rappelons que la même somme de 60 milliards de dollars avait été promise par Xi Jinping lors du précédent sommet sino-africain il y a trois ans en Afrique du Sud.

La dette due à l’Etat chinois sur les prêts sans intérêt remboursables fin 2018 sera effacée pour les pays africains les plus pauvres et endettés, a-t-il poursuivi.

« La coopération sino-africaine doit apporter aux peuples chinois et africains des bénéfices concrets et des réussites visibles et tangibles », a déclaré le président chinois.

La Chine lancera également en Afrique 50 projets de développement durable et de protection de l’environnement en insistant sur la lutte contre le réchauffement climatique et la désertification et sur la protection de la faune et la flore, a-t-il dit.

Dans un discours prononcé un peu plus tôt lors d’un forum d’affaires, le président chinois a souligné la nécessité de veiller à l’utilisation de ces investissements.

« La coopération de la Chine avec l’Afrique vise clairement les principaux goulets d’étranglement du développement. Les ressources consacrées à notre coopération ne doivent pas être dépensées pour des projets vaniteux », a-t-il dit.

La Chine, qui a prêté environ 125 milliards de dollars au continent africain entre 2000 et 2016, se défend de vouloir piéger l’Afrique par l’endettement et justifie sa politique de prêts en arguant que le continent a encore besoin de développer ses infrastructures.

Pékin rejette les critiques qui estiment que le pays ne s’intéresse qu’à l’extraction des ressources minières africaines et que les projets qu’il finance sont peu respectueux de l’environnement et peu favorables à l’emploi local.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here