Le Burkina Faso, pays hôte de la 3ème édition de la SAMOA

0

La capitale du Burkina Faso, Ouagadougou va accueillir du 27 au 29 septembre 2018 la 3ème édition de la Semaine des activités minières d’Afrique de l’ouest (Samoa), un événement qui s’articulera autour du thème de « l’exploitation des ressources minérales en Afrique: quelles stratégies pour en faire un moteur de croissance et de développement durable ».

D’après le Comité national d’organisation de rencontre grandiose qui a apporté cette information, il s’agit d’une initiative du ministère burkinabé des mines et des carrières, en partenariat avec la Chambre des mines et l’Association des carriers du Burkina Faso. La même source indique que cette rencontre importante placée sous le thème de « l’exploitation des ressources minérales en Afrique: quelles stratégies pour en faire un moteur de croissance et de développement durable », rassemblera durant trois jours, des investisseurs, des décideurs, des fournisseurs et des experts d’Afrique et du reste du monde.

A en croire le Comité national d’organisation, les acteurs du secteur minier en Afrique de l’ouest se pencheront sur les problèmes, les enjeux et les perspectives du secteur des mines de la sous-région lors de l’événement qui aura lieu Centre international de conférence de Ouaga 2000. Au programme, sont prévus, ajoute-t-on, des conférences thématiques, des rendez-vous d’affaires B2B, des expositions mais également des événements spéciaux.

Compte tenu des recettes qu’on en tire un peu partout sur le continent africain, le secteur minier dans beaucoup de pays africains, a pris le dessus sur le secteur agricole. Au Burkina Faso par exemple, depuis 2009, l’or a remplacé le coton comme le premier produit d’exportation. Quant au Togo voisin, le phosphate est depuis toujours, son premier produit d’exportation. L’organisation de la Samoa répond à cet intérêt constant porté à ce secteur.

Pour rappel, sa première édition a eu lieu à Ouagadougou les 22, 23 et 24 septembre 2016 sous le thème du « secteur minier: enjeux et perspectives pour un développement socioéconomique durable au Burkina Faso ».

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here