La peste porcine africaine s’exporte en Belgique

0

La peste porcine africaine qui a ravagé une bonne partie de la faune africaine est signalée en Belgique où un quinzième cas de décès d’un sanglier des suites de cette peste a été constaté mardi 24 septembre 2018 dans la province du Luxembourg en Belgique, selon le cabinet du ministre wallon de l’Agriculture, de la Nature et de la Forêt, René Collin, cité mercredi 26 par la presse belge.

Le cadavre de cet animal a été découvert dans la zone infectée à Etalle en province du Luxembourg au sud de la Belgique.

Selon les données officielles, les résultats de l’analyse du corps ont été transmis au cabinet du ministre par le Réseau de Surveillance sanitaire de la faune sauvage, rapporte le journal belge Le Soir. D’autres cadavres de sangliers sont toujours en cours d’analyse.

Depuis le début de la crise il y a à peu près deux semaines, 44 sangliers morts ont été signalés et ramassés dans des conditions de biosécurité très strictes par les agents du département Nature et Forêt de la Région wallonne, rapporte le journal belge l’Echo.

Les analyses réalisées par un laboratoire espagnol spécialisé démontrent que le virus est d’un type similaire à celui qui circule actuellement en Europe de l’Est. Mais cela ne signifie pas que les sangliers porteurs proviennent nécessairement de là.

L’analyse ADN qui donnera plus d’indications sur leur origine génétique est toujours en cours, rapporte le journal belge 7 sur 7.

Pour rappel, l’apparition du virus en Europe débute en Géorgie dès 2007. La peste porcine africaine gagne ensuite d’autres pays comme la Pologne, les pays baltes ou plus récemment, la République tchèque, le plus proche foyer d’infection de la Belgique à 1 000 km à vol d’oiseau.

Dans l’état actuel des choses, René Collin maintient les mesures de confinement prises sur la zone de 63 000 ha.

« Dès qu’on aura une cartographie suffisante — et aujourd’hui même, le DNS va faire une première évaluation sur l’ensemble des 63.000 hectares — on pourra isoler la zone vraiment infectée », promet-t-il.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here